Forum Fermé

vous pouvez retrouver mors ultima 2.0, repris par kitkat et elyos (avec notre accord ) :

MORS ULTIMA V2

vous pouvez également nous retrouver (almery et ellaenys) sur un tout nouvel univers :
AES SIDHE


Partagez | 
 

 Watch me walk like a zombie [Rhyden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kai A. Jung
Let’s put a smile on that face!

avatar

Chaos mode!

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 02/12/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 484
⊰ Fragments d'Ombre : 1879
⊰ Multi-compte(s) : Kitkat (Katniss), Miss Geek (Maddie) & Pho' (Phoenix)
⊰ Nom de l'Avatar : Kwon Ji-Yong
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : #149414 (Sinople)
⊰ Origine du Personnage : Humain
⊰ Citation : Why so serious?

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Let’s put a smile on that face!

MessageSujet: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Ven 24 Avr - 6:03

Watch me walk like a zombie
L'humidité, quelle plaie celle-là. Dès que l'on possédait une faiblesse corporelle, cette infamie en profitait pour l'exploiter au maximum de sa capacité jusqu'à rendre sa victime handicapée dans ses mouvements. Depuis qu'il avait eu ce passage à tabac au début de l'âge adulte, c'est-à-dire à ses dix-neuf ans, sa jambe gauche le faisait parfois souffrir. En fait, tout ça dépendait de Dame Nature. Plus l'humidité s'avérait présente dans l'air, plus le jeune homme devait marcher avec l'aide d'une canne, chose qui était le cas aujourd'hui.

Habillé comme à son habitude à la manière d'un certain clown célèbre, une paire de lunette de soleil sur le bout du nez ainsi qu'une canne au bois foncé dont l'extrémité qui servait d'appui à la main avait comme décoration une tête dont le visage était déformé par un large sourire, le jeune homme se baladait en ville avec son téléphone portable collé à son oreille. Son éternel sourire scotché sur ses lèvres, l'asiatique écoutait avec attention les propos de son employé. Tu sais ce que tu dois faire, non? Cela n'était pas une question qu'il lui adressait sur un ton presque amusé, mais une simple formalité. Sauf que son bras droit ne semblait pas totalement enclin à se plier à ses ordres. Est-ce que je te paie pour réfléchir ou pour faire ce que je t'ai ordonné? Je n'aime pas quand on me prend pour un idiot. Tu n'as pas encore compris que lorsqu'un enfant n'est pas sage, il a droit à une punition? Si à ce moment sa voix sonnait comme s'il racontait une blague, le jeune homme s'avérait sérieux dans ses propos. En début de journée, son employé l'avait contacté pour le mettre en garde contre l'une de ses recrues qui s'était fait prendre à voler dans les casiers des vestiaires des autres employés. Un comportement inacceptable selon l'homme d'affaires. Certes, l'asiatique avait passé les sept ou huit dernières années à voler ceux qui croisaient son chemin autant pour s'amuser que survivre dans ce monde de fous, mais jamais il ne pourrait tolérer un petit malfrat sans un «code d'honneur» à son actif. Vole ton prochain, mais pas ton collègue... Alors qu'il continuait à marcher dans le quartier de Yorkville sans se soucier des passants qui pouvaient entendre sa conversation, le jeune homme jeta un coup d’œil distrait à sa montre. Je vais être là dans environ une heure. Enferme-le dans la pièce du fond et demande à quelqu'un de surveiller la porte. Je veux qu'il soit encore là avec tous ses membres quand je vais être présent. Je lui réserve une petite surprise. Prépare un sceau de glaçons, une paire de cisaille et des serviettes, car sa punition va être salissante. Il n'aura plus jamais le loisir de voler qui que ce soit. Un sourire sadique sur les lèvres, il coupa la communication avec son employé tout en réfléchissant à son plan. Oh oui, l'être clownesque avait une idée plutôt amusante derrière la tête. Bien entendu, jamais il n'allait le faire lui-même, c'était pour ça que les larbins sans conscience existaient dans son établissement...

S'attarder à son environnement ne lui servait strictement à rien. Autre que le cimetière, dont la taille pouvait faire frissonner n'importe qui quand on prenait la peine de penser au nombre effarant de cadavres qui nourrissaient les insectes, aucun indice ne lui laissait croire que quelque chose de dramatique allait se produire... Au bout d'une dizaine de pas, une violente sensation d'étourdissement l'envahit au point où sa vision se troubla durant plusieurs secondes. Fermant les paupières afin d'atténuer la sensation de tourner sur lui-même sans bouger le petit doigt, Kai plaqua sa main libre sur son visage pour pincer l'arête de son nez avec pouce et son index. Obligé de mettre un genou à terre pour ne pas perdre carrément l'équilibre et se retrouver littéralement sur les fesses, le Coréen attendit encore une petite minute avant de rouvrir les yeux sur un monde infernal. Croyant d'abord que sa vue lui jouait des tours, l'humain secoua la tête dans le but de se remettre les idées en place, mais ses pupilles lui renvoyaient toujours ce paysage sombre et étouffant. Qu'est-ce que c'était que cette mauvaise blague? Certes, cet endroit ressemblait à Toronto, mais en plus... Sale. Crasseux, asphyxiant et surtout souillé. Voilà ce que ce monde étrange représentait. Était-ce un rêve - un cauchemar en fait -? Venait-il de perdre conscience au beau milieu du trottoir? Alors qu'il s'appuyait sur sa canne afin de se relever, une silhouette masculine qui se baladait tranquillement dans le coin comme si de rien était à quelques mètres de sa position attira son attention. Peut-être savait-il quelque chose.      

- Pardonnez-moi monsieur, mais pouvez-vous me dire quel est cet endroit? Sa voix transperça le silence oppressant de ce cauchemar, mais le principal intéressé ne brocha pas malgré sa question. Pire encore, il continuait d'avancer d'une façon assez curieuse. Peut-être que cette personne s'avérait sourde ou qu'il se contentait de jouer la comédie? Monsieur? Rien. Nada. Voilà une situation frustrante! Fronçant les sourcils tout en passant sa main libre dans sa chevelure verte, Kai éleva un peu plus la voix face au mutisme de l'homme. Ce n'est pas la politesse qui va vous étouffer très cher! Aucune réaction. N'ayant pas d'autres alternatives que de se débrouiller seul, le jeune homme réarrangea son veston violet tout en poussant un soupir d'insatisfaction. Puis, quand ce dernier se retourna pour continuer son chemin, son corps percuta celui d'une autre personne sans vraiment regarder son visage. Par sa taille ainsi que sa corpulence, cela ne pouvait être qu'une femme. Mes sincères excuses mademois... Ah tiens, il avait enfin décidé de jeter un œil sur sa victime. Un teint verdâtre, une peau dont la décomposition avancée laissait voir certains os sur tout son corps, des vêtements en lambeaux avec du sang qui ne lui appartenait probablement pas. Ici, ne parlons pas de l'odeur qui se dégageait du corps et des grognements que la chose poussait de temps à autre...  

Cela devait être ce qu'on peut nommer la surprise. Incapable d'analyser la bestiole sous ses yeux d'une manière logique - taré ou non, Kai restait un simple mortel qui ne croyait pas en l'existence des créatures fantastiques -, le pauvre homme recula le plus rapidement possible sans faire attention où il mettait les pieds. Lorsque son talon droit percuta ce qui semblait être une grosse pierre, l'asiatique perdit l'équilibre et s'écroula contre son gré sur le sol pratiquement boueux. Par instinct de survie, le jeune mortel tenta de frapper la chose avec sa canne tout en essayant de récupérer son souffle puisque son dos avait absorbé la majorité du choc...
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



The Joker
Loser, loner, a coward who pretends to be tough, a mean delinquent. In the mirror, you’re just a loser, a loner, a jackass covered in scars and dirty trash. In the mirror, I’m a loser  ©️ code : Rose. // quote : Bigbang  
Revenir en haut Aller en bas
Rhyden N. Solheim
administrateur ℘ blind in darkness.

avatar

«Living is Easy with Eyes Closed.»
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 19/04/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 1003
⊰ Multi-compte(s) : Dante L. Hartgreave
⊰ Nom de l'Avatar : Chris Hemsworth
⊰ Crédits : Rose
⊰ Origine du Personnage : Chimère Huldre.


administrateur  ℘  blind in darkness.

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Mer 29 Avr - 18:50
Welcome to Zombie land

« Kai&Rhyden»

Rhyden aimait trainer dans les cimetières, cela lui rappelait un passé qu'il avait laissé de côté depuis trop longtemps et la sensation de nostalgie le faisait sentir en vie. L'homme qui conduisait la voiture ne semblait pas curieux sur la raison qui poussait l'aveugle à demander cette direction. Il arrivait assez fréquemment que des personnes viennent se recueillir sur la tombe d'un être cher. Arrivé à l'adresse en question, Rhyden sortit son portefeuille de sa poche et tendit quelques billets au conducteur après les avoir senti sous ses doigts pour ne pas faire de fausse manipulation. Silencieusement, il remercia l'employé du mois et ouvrit la portière. Empreint de culpabilité, le conducteur s'échappa de sa carlingue pour venir aider son client : jamais il ne laisserait un aveugle s'empêtrer pour sortir de son taxi. Une fois les pieds au sol, le conducteur ouvrit la portière pour tendre la main à Rhyden qui disparu, purement et simplement. Si le conducteur ne comprit pas du tout ce qu'il s'était passé, l'Huldre quant à lui en avait une petite idée. A peine les pieds posés au sol, qu'un sentiment étrange l'envahit soudainement. La voiture était toujours là, mais détruite en partie. La rouille avait fait son office et les roues n'étaient plus que caoutchouc brûlant. S'il ne voyait pas les alentours, il sentait cette odeur putride lui monter aux narines. Pire encore, l’oppression était présente : forte, terrible et dangereuse.

Par habitude, l'Huldre n'allait pas dans l'Underground, sans doute parce qu'il ne connaissait pas assez les lieux pour s'y perdre comme certains. On avait beau avoir des sens plus sensibles que la moyenne, le manque de la vue pouvait s'avérer très dangereux dans ces situations. Jamais il ne l'avait fait exprès, jamais il n'avait voulu se plonger dans l'Underground et pourtant, le résultat était là. Il ne sentait plus la présence du conducteur, mais il entendait des bruits étranges dans une direction bien précise. Il n'y avait pas de vent pour soulever les odeurs et le bourdonnement de l'Underground l'empêchait de bien comprendre ce qui se trouvait non loin. Ses mains se refermèrent alors sur le bâton de marche qu'il gardait toujours avec lui. Vêtu d'un jeans, d'une chemise ainsi que d'un grand manteau, il sentit une légère perle de sueur descendre le long de sa tempe. La chaleur imprégnait ses vêtements et il n'aimait pas ça.

Il allait devoir faire avec, sans doute parce que repasser dans le monde réel allait prendre un peu plus de temps. Attendre que les énergies se rechargent et se concentrent en un point, c'était ce qu'il fallait faire. Mais voilà, il n'était pas seul. En premier lieu, il se demanda ce qui avait pu courber ainsi les Plans Matériels pour que l'Underground apparaisse, et dans un second temps, il se demanda si cela n'était pas du fait d'une tiers personne. Il entendit une voix qu'il connaissait et sur laquelle il arrivait à mettre un visage : Kai. Il était humain, l'Huldre le savait, cela ne pouvait donc être lui le responsable de ce petit problème. Par contre, Kai semblait avoir des ennuis. Un grognement sourd, un bruit étrange quand l'humain tomba sur son derrière après avoir tenté de s'échapper. Rhyden pouvait connaître la localisation de l'humain et savait surtout que ce dernier n'était pas seul. L'odeur de décomposition fut la première chose qui lui arriva quand il fit quelques pas prudents dans la direction des bruits. Rapidement, l'Huldre comprit que l'agresseur de Kai n'était pas seul. Des morts-vivants. Il pouvait le sentir, comme quand on caressait la peau de quelqu'un. Il était ce qu'il était, et son lien avec les morts-vivants n'en était que plus renforcé quand ces derniers se mettaient à marcher.

Inspirant profondément, l'Huldre essaya de rester au plus loin, et se concentra bien assez pour réussir à trouver - dans les ténèbres de sa vie - des étincelles de mort, un peu partout. Il n'avait pas fait de voyage astral depuis des centaines d'années et il se sentait quelque peu étourdit quand son âme quitta son corps pour voguer dans les lieux à la rencontre d'un cadavre. Il choisit celui qui se trouva au plus près de Kai et le corps décomposé fut frappé d'une énergie blanche avant de tanguer vers l'arrière. La chose ouvrit les yeux et regarda autour d'elle, Rhyden pouvait alors voir Kai, par terre et les autres créatures qui s'avançaient lentement. « PourQUOI ParLER ? TU vas ATTIrer d'AUtres besTIOles mon..AMI.. » un râle, plus qu'une véritable intonation dans la voix. Il était difficile d'user des cordes vocales d'un mort aussi décomposé. La difficulté se faisait sentir par les sifflements aigües qui s'échappaient d'entre les lèvres de la créature qui se retourna prudemment pour pousser de ses deux mains une consoeure similaire à lui. Rhyden n'allait pas pouvoir posséder ce corps bien longtemps, il allait falloir s'enfuir ou se battre, mais Kai n'était pas du tout muni pour ce genre de petit problème. « VOItuRE ! PrENds.. mon..CORPS ! » siffla le mort-vivant. Le corps en question ? Celui de Rhyden qui était à genoux non loin de la bagnole, semblant endormi dans cette position, ou tout du moins.. inconscient.  



Blind in Darkness


I will never beg for mercy - I will never kiss your feet. I will never ask forgiveness and all of that I want to keep. I will guide the blind in darkness though I cannot see myself. I will whisper in a deaf ear while I know you cannot speak.   ©️ code : Rose. // quote : Diary of dreams.  
Revenir en haut Aller en bas
Kai A. Jung
Let’s put a smile on that face!

avatar

Chaos mode!

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 02/12/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 484
⊰ Fragments d'Ombre : 1879
⊰ Multi-compte(s) : Kitkat (Katniss), Miss Geek (Maddie) & Pho' (Phoenix)
⊰ Nom de l'Avatar : Kwon Ji-Yong
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : #149414 (Sinople)
⊰ Origine du Personnage : Humain
⊰ Citation : Why so serious?

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Let’s put a smile on that face!

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Mer 6 Mai - 5:05

Watch me walk like a zombie
Ce cauchemar n'avait pas de sens, mais le plus important, c'était que cette créature décomposée semblait bien trop réelle pour un simple songe. Lorsqu'il était entré en contact malgré lui avec la «chose», celui-ci ne lui avait pas paru irréel et l'odeur de putréfaction qui lui avait attaqué les narines lui avait pratiquement refilé la nausée. Depuis quand avait-on envie de vomir ses tripes dans un rêve? Jusqu'à preuve du contraire, jamais cette sensation lui avait attaqué les entrailles pendant qu'il dormait. Instable ou non sur le plan de la santé mentale, l'être humain possédait un minimum de raisonnement et surtout il cherchait une explication logique dans chaque situation.  

Encore au sol en train de frapper la bestiole à grands coups de canne sur les jambes tout en grognant le plus fort possible histoire de se donner un minimum de courage, l'asiatique ne se rendait pas compte que le bruit qu'il produisait en se défendant attirait d'autres zombies. Puis, quand la créature puante émit un râle avant de lui adresser quelques mots, Kai se figea sur place, sa canne levée à la hauteur de sa tête, prêt à frapper à nouveau si l'ancien être vivant s'approchait une nouvelle fois. Mon ami? La voiture et prendre son corps? Pendant que son «alliée» repoussait ses compères, ce dernier se releva sur ses pieds avec l'aide de sa canne tout en arquant les sourcils. Qu'est-ce qu'il pouvait bien dire avec le terme «son corps»? Hors de question qu'il touche à mains nues à cette chair putride! Je suis navré «l'ami», mais ne comptez pas sur moi pour vous conduire quelque part! Déclara-t-il à voix haute avant de lui asséner un violent coup de canne sur la tempe. Quand le bout de bois entra en contact avec le crâne, celui-ci fit comme une espèce de craquement mouillé, signe que les os ne résistèrent pas au choc. Quand la chose tomba vers l'avant, l'homme à la chevelure verte se décala d'un pas avant de tourner sur lui-même afin de repérer la fameuse voiture.

Une fois à la hauteur de la voiture, - soit dit en passant dans un état presque lamentable probablement dû à son petit voyage entre le Plan Matériel et l'Underground - Kai remarqua une silhouette agenouillée non loin de sa position actuelle. Non... Était-ce vraiment lui?! Sans perdre de temps, ce dernier avança le plus rapidement possible que lui permettait son genou endolori. Rhyden! La secousse qu'il lui offrit aurait dû le réveiller, mais aucune réaction de sa part lui indiquait qu'il reprenait conscience. Rhyden! Ce n'est pas le temps de faire la sieste! Malgré ses tentatives afin de le sortir de sa «transe», rien ne semblait vouloir fonctionner. Deux choix se présentaient à lui. Soit il prenait place dans la voiture en laissant l'homme aveugle seul ou bien il tentait de le traîner jusqu'à la carcasse métallique. Tic tac, tic tac. Plus il prenait de temps à réfléchir à son action, plus les zombies se ressemblaient derrière eux pour leur servir de déjeuner. Alors qu'il laissait s'échapper un soupir entre ses lèvres, Kai s'éloigna de Rhyden...  

Heureusement que les portières n'étaient pas verrouillées! N'ayant pas le choix de déposer sa canne à l'intérieur du véhicule afin de mieux traîner l'homme aveugle jusque sur la banquette arrière - au moins il possédait quelques muscles pour le trimbaler tel un sac de patates un peu trop lourd -, le Joker en herbe ne faisait pas ça par pure bonté. Si ce cauchemar perdurait et qu'il se retrouvait dans une situation encore plus fâcheuse, son «compagnon» pouvait toujours servir d'appât pendant qu'il prendrait ses jambes à son cou... Une fois assuré que son passager inconscient était bien allongé sur la banquette, le jeune homme se glissa derrière le volant du vieux tacot. Après seulement quelques minutes à rouler à une vitesse bien au-delà de la vitesse permise - de toute façon, qui allait lui refiler une amende? Un policier zombie? -, un petit attroupement de ces choses s'étaient formé à moins de cinq cents mètres devant eux. Impossible de faire marche arrière, un groupe beaucoup plus important que celui de devant apparaissait dans le rétroviseur, les deux protagonistes n'avaient pas plusieurs solutions à porter de main. À gauche, il n'y avait pas de route, mais une rangée d'habitations pour la majorité en ruine et à droite, il y avait le Burnett Park qui ressemblait plus à une forêt sans oublier que le cimetière n'était pas bien loin. Que devait-il faire? S'il roulait à pleine vitesse sur ces créatures, cela ne risquait-il pas de faire exploser le moteur de la voiture? Mais s'il ne faisait rien, ils risquaient de se retrouver pris au piège.

- Que doit-on faire? Dois-je foncer dans ce tas d'immondices, s'aventurer dans la ville ou bien devons-nous aller nous réfugier dans ce parc? S'adressait-il à lui-même ou bien à Rhyden. Au fond, le jeune escroc espérait une réponse autre que la sienne...
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



The Joker
Loser, loner, a coward who pretends to be tough, a mean delinquent. In the mirror, you’re just a loser, a loner, a jackass covered in scars and dirty trash. In the mirror, I’m a loser  ©️ code : Rose. // quote : Bigbang  
Revenir en haut Aller en bas
Rhyden N. Solheim
administrateur ℘ blind in darkness.

avatar

«Living is Easy with Eyes Closed.»
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 19/04/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 1003
⊰ Multi-compte(s) : Dante L. Hartgreave
⊰ Nom de l'Avatar : Chris Hemsworth
⊰ Crédits : Rose
⊰ Origine du Personnage : Chimère Huldre.


administrateur  ℘  blind in darkness.

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Dim 17 Mai - 15:19
Welcome to Zombie land

« Kai&Rhyden»

Il s'était toujours dit qu'aider les autres ne pourrait que lui apporter des emmerdes.. Malheureusement, sa Neutralité avait été un boulet à son pied plus qu'autre chose. Pourquoi n'avait-il pas laissé Kai en plan après tout ? Surtout si c'était pour se prendre un coup de canne dans la tête. Soit, c'était le zombie qui tombait immobile au sol, mais cet acte avait obligé l'âme de Rhyden a être brutalement extirpé.. de quoi lui lancer une migraine monumentale quand il reviendrait dans son corps. Telle une balle de ping pong, son corps fut projeté dans un autre zombie sans qu'il n'en ait le contrôle. Oh, ce n'était pas que l'Huldre ne savait pas ce qu'il faisait, mais encore une fois, cela faisait des siècles qu'il n'avait pas joué à ce petit jeu. Dans un autre zombie, il marqua un moment de pause pour observer Kai s'en aller en courant et.. de s'arrêter quelques secondes à côté de son corps. Au moins il ne le laissait pas ici pour le moment. Il aurait aimer soupirer sur le coup, mais ce corps n'avait pas de poumons fonctionnels. Le zombie qu'il occupait avait un bras en moins en une mâchoire de travers, cela suffirait à en repousser quelques uns le temps de Kai fasse le nécessaire pour s'éloigner du cimetière.

Se tournant, il lança son bras valide dans la tête d'un de ses comparses zombies et lui arracha le bras pour en faire une massue - autant utiliser ce que l'on avait à portée. Il ne put malheureusement pas en repousser des tonnes, mais bien assez pour que l'humain s'éloigne quelque peu du lieux du massacre. Il aurait donné n'importe quoi pour retourner dans son corps.. ce qu'il fit au final quand la voiture fut éloignée de quelques mètres. Inspirant un grand coup comme s'il reprenait connaissance, l'aveugle tâtonna à côté de lui pour se rendre compte que Kai n'avait même pas pris la peine de récupérer son bâton d'aveugle. « Putain. » sa seule arme. Il ne pouvait plus vraiment la situer, c'était un objet immobile, il n'arriverait jamais à la retrouver sauf s'il retournait dans le corps d'un de ces zombies. « Tu n'as pas pris mon bâton. » Le ton était celui des reproches et il nota mentalement que Kai était un humain pure souche : sa peau avant toute chose.

Rhyden secoua la tête en posant une main sur le fauteuil passager avant. « Ne leur fonce pas dessus. » Ils étaient dans l'Underground, un tel barouf risquait d'attirer bien pire que quelques zombies en manque de sensation forte. Il n'avait pas dit grand chose et retomba d'ailleurs dans l'inconscience après une étrange impulsion lumineuse. Son âme revint frapper le corps d'un zombie et l'utilisa pour situer son bâton vers lequel il se mit à courir jusqu'à le lancer non loin de la voiture. Lâchant une nouvelle fois le cadavre, Rhyden inspira en retirant son manteau. « Je vais attirer leur attention, toi, tu pars par là. » Il pointa du doigt les bâtiments plus loin. « Tu te planques et tu attends un peu. » il finirait bien par être rejeté de l'Underground. L'Huldre ouvrit la portière et se pencha pour attraper son bâton en sortant du véhicule. Il leva le nez quelques secondes pour écouter tout ce qui se passait autour de lui et se mit à courir dans la direction opposée montrée à Kai précédemment, et ce, en faisant un boucan d'enfer avec son bâton de marche - il remercierait les autres carcasses de voiture des environs.

Cela suffit largement à attirer l'attention des zombies, devant et derrière... et sûrement un ou deux démons qui traînaient dans le coin. « Une belle journée pour mourir. » marmonna t-il en se mettant à courir dans une ruelle perpendiculaire à la rue principale tout en faisant glisser son bâton sur un des murs poisseux jusqu'à ce qu'il coince dans des barreaux d'échelles. Il se servit de la force opposée provoquée, appuyant sur son arme et se donna l'impulsion nécessaire afin de sauter et d'attraper les barreaux plus en hauteur. Le bâton bloqué sous son bras, il se mit à monter rapidement jusqu'à atteindre le premier palier où il pourrait rester quelques minutes. Une nouvelle fois, son âme quitta son corps pour prendre possession du zombie le plus éloigné, s'en servant alors pour placer quantité d'objets lourds - poubelles comprises - à l'entrée de la ruelle pour les ralentir. Il en profita pour regarder si Kai s'en était réchappé sans trop de problèmes. Une fois fait, il revint une fois encore dans son corps. « Je ne comptais pas passer ma journée ainsi. » Souflant, il se redressa avec l'aide de son bâton et avança sur le toit tout en restant en alerte. Si Kai avait des problèmes, il l'entendrait.  



Blind in Darkness


I will never beg for mercy - I will never kiss your feet. I will never ask forgiveness and all of that I want to keep. I will guide the blind in darkness though I cannot see myself. I will whisper in a deaf ear while I know you cannot speak.   ©️ code : Rose. // quote : Diary of dreams.  
Revenir en haut Aller en bas
Kai A. Jung
Let’s put a smile on that face!

avatar

Chaos mode!

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 02/12/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 484
⊰ Fragments d'Ombre : 1879
⊰ Multi-compte(s) : Kitkat (Katniss), Miss Geek (Maddie) & Pho' (Phoenix)
⊰ Nom de l'Avatar : Kwon Ji-Yong
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : #149414 (Sinople)
⊰ Origine du Personnage : Humain
⊰ Citation : Why so serious?

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Let’s put a smile on that face!

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Dim 7 Juin - 6:43

Watch me walk like a zombie
Un humain avait-il déjà survécu dans cet endroit infernal ou est-ce qu'ils finissaient tous par être dévoré par une monstruosité? La réponse ne devait pas être bien difficile à deviner. Avec tout ce qui rodait dans le coin, tapi dans les ténèbres de ce Toronto alternatif, il ne fallait pas être surpris de voir de pauvres mortels se faire dévorer par ces choses sans âme. Aux yeux de Kai, tout ça ne pouvait pas être réel, il avait dû recevoir quelque chose sur la tête ou encore il avait fait un malaise devant le cimetière ce qui voulait dire que d'ici une heure, il allait se réveiller dans une chambre d'hôpital ou quelque chose dans ce genre. Personne ne se révélait assez cruel pour l'abandonner là à son triste sort comme un vulgaire animal mort. Quoique, de la part du jeune humain, cela aurait été totalement possible. Un manque d'humanité? Oui, mais aussi un cruel manque de considération pour son espèce qui faisait preuve non pas du meilleur, mais bien du pire envers ses semblables. En quoi son attitude serait différente de la leur? On ne lui avait jamais fait de cadeaux, alors pourquoi commencerait-il à en faire à son prochain? Il n'était pas une bonne poire manipulable.  

Sans s'en rendre compte de la profonde inspiration pendant qu'il reprenait soudainement conscience, l'être clownesque sursauta presque lorsqu'il entendit sa voix rompre le silence - enfin, le silence était vite dit avec tous ces grognements intensifs qui s'approchaient de la voiture -. Oh! Parce qu'il osait lui faire des reproches? Déjà, il aurait dû le remercier de lui avoir sauvé la vie en ne l'abandonnant pas là au milieu des zombies comme un vulgaire sac de viande! Ce n'était pas de sa faute s'il avait oublié ce détail! Ce n'était pas tous les jours qu'il venait en aide à un aveugle qui se tapait une sieste au milieu d'un troupeau de zombies affamés... Ou venir en aide à quelqu'un tout court... Pourquoi avoir fait ça? Ce n'était certainement pas en signe d'un beau geste humanitaire. Oh non, c'était beaucoup plus laid que ça. Une victime a sacrifié pour sa propre survie. Égoïste. Déjà qu'il ne pouvait continuer son chemin au milieu de cette armée de morts-vivants sous peine de faire caler le moteur en jouant à l'auto-tamponneuse - du moins, c'est ce qu'il croyait puisqu'il n'avait pas conscience des autres bestioles qui vivaient dans ce monde -. Après un flash de lumière dont il ne comprit pas la provenance, Kai leva les yeux vers le rétroviseur afin de voir le visage de l'autre homme pendant qu'il lui exposait son plan pour s'échapper de ce piège.  

Se séparer? Ce n'était pas comme ça que les personnages des films mouraient un à un comme des imbéciles dès qu'ils prenaient cette décision? Pourtant, se retrouvait-il en position pour contester son ordre et surtout de lui proposer quelque chose de plus brillant? Au fond, c'était lui-même qui allait être à l'abri tandis que l'aveugle allait servir d'appât pour ces bestioles pestilentielles. Sa propre survie primait sur celles des autres. Sans même se demander comment Rhyden pouvait connaître la position exacte des bâtiments, le jeune homme se contenta de hocher la tête, d'attraper sa canne où quelques bouts de chairs putrides y étaient encore collés, puis de sortir en trombe de la voiture en courant - ou dans ce cas-ci en boitant - vers les établissements en ruine. À aucun moment Kai ne s'était retourné afin de voir comment s'en sortait la Chimère face aux zombies... Après avoir couru un petit moment tout en ayant pris le plus grand soin d'éviter le moindre contact avec leurs «adversaires» avec en bonus des «beurk» de sa part à chaque fois qu'il croisait leurs visages décomposés, ce dernier arriva à la hauteur d'une porte à moitié défoncée par dieu sait quoi. Un bon endroit pour se cacher dans le but d'attendre le retour du grand blond, mais au lieu de cela, la curiosité de l'asiatique le poussa à jeter un coup d'œil sur le petit chemin aux allures d'une ruelle qui séparait les deux bâtiments. En effet, à quelques mètres d'une benne à ordures rouillée, un zombie agenouillé devant son repas avait goulûment - et surtout très bruyamment - son repas du jour. À cette distance, le Joker en herbe pouvait distinguer ses mains tachées de sang frais et surtout le cadavre qui ne bougeait pas d'un millimètre, celle-ci probablement morte depuis plusieurs minutes. Au lieu d'entrer à l'intérieur comme toute personne censée le faire, ce dernier marcha discrètement dans sa direction, chose inutile puisque les bruits de mastication devaient couvrir toute source de bruit extérieur. Une fois derrière la benne, l'homme à la chevelure verte l'observait avec une attention toute particulière. Chaque détail et chaque mouvement se révélaient important afin de comprendre si cette monstruosité s'avérait réelle ou non. Était-il vraiment dans un rêve? Et si jamais il tuait ce cannibale, est-ce que cela se révélait être un meurtre selon la loi de son pays? Il devait le savoir, là, maintenant, tout de suite.  

Sa canne levée à la hauteur de sa tête, Kai s'approcha de son ennemi, puis le scrupule ayant pris des vacances, ce dernier l'abattit violemment sur sa tête dans un «crac» sonore, signe que le crâne était maintenant fendu. Bien entendu, le jeune humain aurait pu arrêter ce petit jeu, mais non, rien de tout ça n'était réel! Ses gestes n'auraient aucune conséquence sur sa vie d'homme d'affaires, alors autant en profiter. Incapable de stopper ses coups, le criminel continuait de lui asséner des coups de canne sur ce qu'il lui restait crâne, sur sa nuque et aussi sur son dos à la chair visqueuse. Ce fut seulement au bout de nombreuses minutes, c'est-à-dire quand une légère douleur à son épaule droite se fit sentir, que Kai mis fin à sa séance de tabassage de zombie. À ses pieds, la majorité du visage de sa «victime» ressemblait à une véritable bouilli verdâtre et sanguinolente. Fier comme un coq d'avoir vaincu un vilain ennemi d'une manière totalement déloyale, l'être clownesque esquissa un geste afin de regagner la porte, mais la main qui s'enroula autour de sa cheville, celle du cadavre à moitié dévoré, semblait vouloir profiter de sa merveilleuse compagnie. Dans un cri à réveiller les morts, - à proscrire ce jeu de mots pourri -, le Coréen frappa cette main déchiquetée jusqu'à entendre l'os du poignet se rompre. Sans demander son reste, cet homme «plein de courage» se précipita à l'intérieur du bâtiment sans savoir si ce qu'il venait de faire allait lui amener un tas de problèmes empestant la chair putride.

Crétin. Oui. Il était un véritable crétin de ne pas savoir se taire au bon moment. Trop pathétique pour s'en rendre compte, il préférait largement enfiler le costume du Joker plutôt que de se rendre compte qu'il appartenait à la race des humains qui empruntait de leur plein gré le chemin d'une vie minable qu'il finirait probablement sous les barreaux à purger diverses peines.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



The Joker
Loser, loner, a coward who pretends to be tough, a mean delinquent. In the mirror, you’re just a loser, a loner, a jackass covered in scars and dirty trash. In the mirror, I’m a loser  ©️ code : Rose. // quote : Bigbang  
Revenir en haut Aller en bas
Rhyden N. Solheim
administrateur ℘ blind in darkness.

avatar

«Living is Easy with Eyes Closed.»
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 19/04/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 1003
⊰ Multi-compte(s) : Dante L. Hartgreave
⊰ Nom de l'Avatar : Chris Hemsworth
⊰ Crédits : Rose
⊰ Origine du Personnage : Chimère Huldre.


administrateur  ℘  blind in darkness.

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Sam 20 Juin - 4:48
Welcome to Zombie land

« Kai&Rhyden»

Si seulement Rhyden avait été là pour voir Kai défoncer le zombie qui n'avait rien demandé, si seulement.. mais en fait, il n'était pas là et qui plus est, il n'aurait pas pu le voir donc de toute façon ça n'avait aucun sens. Un peu comme le "cauchemar" que l'humain faisait, car oui, l'Huldre ne risquait pas de lui en parler et feindrait l'innocence si jamais l'asiatique se mettait à en parler. Dans tous les cas, pendant ce massacre gratuit, il était sur le toit. Les créatures difformes commençaient déjà à s'éloigner, non pas parce qu'elles n'avaient plus envie de manger de la chair fraîche mais principalement parce qu'un cri aigu se fit entendre. Tel l'appel de la bouffe pour les démons dans les parages, ce bruit s'étendit sur plusieurs kilomètres. Rhyden vociféra une fois, deux fois puis se mit à bougonner par la suite. Premièrement, il était coincé sur le toit - ce qui ne serait pas un problème au fond et s'il restait là à attendre que l'Underground arrête ses caprices, il allait laisser le cadavre de Kai derrière lui. Loin d'avoir l'âme d'un héro, il n'en avait rien à faire au fond.. mais il lui avait dit qu'il allait revenir et Rhyden ne revenait jamais sur ses paroles. Pliant les genoux, il s'accroupit pour tendre l'oreille, cherchant un bruit autre que celui que faisait les cadavres en marchant.

Sur la droite, à une centaine de mètres plus loin, il entendit quelque chose qui ressemblait à un frottement lourd sur le sol. Un Démon, de quel type ? Sûrement un faiblard vu qu'il n'avait aucun appendice pour marcher ou courir. Malheureusement, il n'avait rien pour pouvoir se battre correctement et se servir d'un zombie n'allait pas aider plus que ça. Il avait bien eu pour idée d'emprunter une nouvelle fois un corps pour rejoindre Kai.. mais vu la réaction de l'humain précédemment, il risquait plutôt de se faire taper dessus. En quelques minutes, les lieux redevinrent plutôt calmes et aucun bruit suspect ne lui arrivait de l'endroit où se trouvait l'humain. Enfin, pour le moment. Il eut le temps de réfléchir à la manière de le rejoindre quand le hurlement plus féminin que masculin le précipita dans son plan. Il y avait deux possibilités : soit Kai s'était fait dévorer, soit il se faisait attaquer et était encore vivant. Loin de lui l'idée que l'asiatique avait eu simplement peur et avait hurlé pour prouver l'étendu de son courage.

Ayant préalablement reprit possession d'un corps pour essayer de mémoriser le trajet qu'il allait devoir faire, l'Huldre finit par descendre de son toit, espérant que la créature plus loin n'avait pas entendu le bruit et ne l'avait pas vu non plus. Des informations qu'il n'avait absolument pas pour le moment. Gardant en tête le nombre de pas qu'il devait effectuer, les obstacles mais aussi la distance et la direction, il se mit à courir en courbant le dos. Inutile de se faire remarquer pour l'heure et sa qualité d'assassin de la vieille époque lui servait dés à présent pour se fondre dans le décor. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'il ne puisse rejoindre le bâtiment dans lequel devait se trouver Kai. Comment le savait-il ? Le cri.. le cri. Si l'on avait pas encore remarqué autant re-spécifier que Rhyden avait une ouïe hors norme. Calant son dos contre un mur, il tendit l'oreille pour vérifier que les environs étaient calmes. Il n'y avait qu'un murmure rauque, quelque chose qui rampait et un liquide qui s'écoulait. L'odeur était forte au point qu'il se doutait que ce n'était pas Kai - à moins qu'il ne s'était pas lavé depuis plusieurs jours.

Avançant lentement grâce à son bâton, il transperça la tête du zombie qui avait déjà perdu l'usage de sa main. Dans son dos, des bruits flippants s'élevèrent. Bravo Kai, il avait rameuté les démons des environs. « Merde. » Rhyden avait beau être capable d'en prendre un, il n'allait pas pouvoir s'amuser à se battre avec deux voire trois de ces bestioles immondes. Il tenait à la vie et s'il devait choisir entre celle de l'humain et la sienne, le choix était vite fait. Pour l'heure, ils avaient encore une chance de s'en sortir, ce fut pour cette raison qu'il ouvrit la porte pour entrer. Et, dans le cas où ce cher musclor du dimanche se décidait à le battre en hurlant une nouvelle fois, Rhyden s'était préparé à esquiver le moindre coup et à lui foutre son poing en plein dans la figure. Avec le nez en sang, il n'aurait pas le temps de crier. Mais tout cela n'arrivait que si Kai se décidait à le frapper à son entrée, bien entendu.

Une fois à l'intérieur, Rhyden refermait donc la porte avec doigté dans l'espoir vain de faire le moins de bruit possible. Il s'adressa à Kai en chuchotant : « Je t'ai demandé de ne pas parler, ça vaut aussi pour les hurlements. Qu'est-ce que tu n'as pas compris dans cette demande ? » L'Huldre reprenait un visage et un ton plus ou moins blasé. Il n'avait aucune idée de ce qui se trouvait dans ce bâtiment, il n'avait pas pu le vérifier avant. « Ils arrivent. » Et l'expression qui suivait montrait la gravité de la situation. Fronçant les sourcils, il s'éloigna quelque peu de la porte. « Il y a des fenêtres ? » S'il y en avait, c'était encore moins bon qu'il ne le pensait.. Inspirant, il vérifia alors s'il pouvait sortir de l'Underground, mais il ne savait pas s'il pouvait emmener un humain avec lui. Au pire, il le saurait pour la prochaine fois. Les cris se rapprochaient et un bruit sourd frappa sur la porte. « Laisse moi deux minutes. » Il n'allait pas lui dire qu'il allait tenter de sortir de là, mais il essaya de trouver quelque chose d’aberrant qui rappelait vaguement un cauchemar. « Tu vas te transformer..en lapin rose, ça va les faire fuir. » Il n'avait rien trouvé d'autre, mais vraiment rien. Deux minutes.. c'était tout ce dont il avait besoin pour les faire sortir de là.  



Blind in Darkness


I will never beg for mercy - I will never kiss your feet. I will never ask forgiveness and all of that I want to keep. I will guide the blind in darkness though I cannot see myself. I will whisper in a deaf ear while I know you cannot speak.   ©️ code : Rose. // quote : Diary of dreams.  
Revenir en haut Aller en bas
Kai A. Jung
Let’s put a smile on that face!

avatar

Chaos mode!

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 02/12/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 484
⊰ Fragments d'Ombre : 1879
⊰ Multi-compte(s) : Kitkat (Katniss), Miss Geek (Maddie) & Pho' (Phoenix)
⊰ Nom de l'Avatar : Kwon Ji-Yong
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : #149414 (Sinople)
⊰ Origine du Personnage : Humain
⊰ Citation : Why so serious?

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Let’s put a smile on that face!

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Jeu 9 Juil - 6:01

Watch me walk like a zombie
Pour un mortel, ressentir la peur dans ce lieu se révélait tout à fait normal. Entre les ruines de la ville de Toronto, l'air presque irrespirable, le ciel sombre, les cadavres ambulants qui souhaitaient dévorer sa chair et les bruits étranges - les cris démoniaques faisant partie du lot - de cet endroit, Kai ne cherchait pas à savoir s'il se retrouvait au milieu d'un cauchemar atrocement réel ou bien dans une réalité alternative. Son seul objectif s'avérait de survivre afin de voir à nouveau le monde qu'il connaissait, ce même monde ou les habitants préféraient le rejeter à cause de sa personnalité perturbante. Qu'est-ce qu'on était bien chez soi sans bestioles en train de le pourchasser dans le but de le dévorer vivant!

Planqué au fond du bâtiment encombré de poussières et autres joyeusetés comme un animal effrayé près d'un escalier à la résistance douteuse, d'étranges grattements provenant d'une porte de sortie d'urgence attira son attention. Rassemblant ce qui lui restait de courage, le jeune homme s'avança en boitant vers la fameuse porte afin d'y coller son oreille. De l'autre côté, des grognements ou encore des râles lui parvinrent faiblement derrière la paroi métallique, signe que les zombies savaient très bien qu'il se trouvait là à se cacher en vulgaire être lâche qu'il était. Au fond, comment aurait-il réussi à se battre contre eux sans y laisser sa peau? À part sa fameuse canne, les armes efficaces n'abondaient pas dans le coin. Par simple précaution, quoique un peu inutile, le Joker en herbe poussa un vieux bureau vers la porte dans le but de ralentir leur progression si jamais ils trouvaient un moyen de pénétrer à l'intérieur. Au moment où il terminait de placer le bureau, un bruit provenant de derrière son dos l'obligea à se retourner non sans avoir peur de se retrouver nez à nez avec une de ces bestioles puantes. Quel idiot! Il n'avait pas bloqué la porte d'entrée! Heureusement pour lui, il n'eut pas besoin de céder à la peur puisqu'il reconnut immédiatement la silhouette masculine qui lui faisait en quelque sorte la morale à voix basse.

- Je me suis fait surprendre par une de ces choses! Tenta-t-il de se défendre en adoptant le même ton histoire de ne pas rameuter le reste de quartier même si c'était en quelque sorte déjà fait. De toute façon, chercher une excuse n'allait pas arranger les choses. Puis, tournant son regard vers les murs, Kai nota quelques fenêtres à une hauteur raisonnable aux ouvertures trop petites pour laisser passer un corps plus gros ou encore plus large que le sien. Elles sont en hauteur, ils ne peuvent pas se glisser par là à moins de mesurer deux mètres. J'ai bloqué la porte arrière avec un bureau et il y a un second étage. Ces choses grattent à la porte depuis que je suis entré. Du coup, les chuchotements se révélaient inutiles...

Et maintenant? D'une certaine manière, ne venaient-ils pas de creuser leur propre tombe en s'enfermant tous les deux dans ce bâtiment abandonné? Est-ce qu'il allait mourir tous les deux dévorés par des zombies à la manière de Walking Dead? Cauchemar ou non, le jeune homme ne voulait pas voir son existence se terminer de cette façon! Ne lui restait-il pas encore des choses à expérimenter? Profiter du fait qu'il avait trouvé sa Harley Quinn après toutes ces années dans la peau du Joker? Perdu dans un fil de pensées chaotiques, la voix de Rhyden l'obligea à revenir dans la réalité, sauf que cette histoire de lapin le laissa complètement perplexe. En lapin rose, qu'est-ce que tu racontes? En plus de tout ça, en quoi deux minutes supplémentaires allaient-ils les sauver? Pourquoi pas immédiatement? Ils éviteraient de se faire tuer! Partagé entre la frayeur et l'incompréhension, un «bang» sonore provenant l'une des fenêtres le fit sursauter. Lorsqu'il vit ce qui prenait d'assaut l'un des morceaux de verre, le criminel recula d'un pas sous la surprise.

- Rhyden, il y a une énorme bestiole qui est «collée» sur la fenêtre... Elle se déplace sur les murs! La bestiole en question ressemblait à un Licker de Resident evil, mais avec de la peau en bonus pour cacher ses muscles et la longue langue gluante en moins. Assez intelligente pour comprendre qu'elle ne passerait pas par ici, la créature disparue de son champ de vision en une fraction de seconde non sans abandonner son idée de pénétrer à l'intérieur. Comment le savait-il? Le brut de verre provenant du deuxième étage lui mettait curieusement la puce à l'oreille. Là, ils étaient tous les deux vraiment dans la merde jusqu'au cou! À moins d'un miracle, ils se sortiraient jamais d'ici vivant, mais plutôt déchiquetés dans l'estomac du «Licker».

- Si tu as vraiment un plan, c'est le moment de le mettre en pratique! Sa canne levée à la hauteur de son visage crispé prêt à frapper la première chose qui s'approcherait d'un peu trop près de sa petite personne, Kai attendait impatiemment ce fameux miracle.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.



The Joker
Loser, loner, a coward who pretends to be tough, a mean delinquent. In the mirror, you’re just a loser, a loner, a jackass covered in scars and dirty trash. In the mirror, I’m a loser  ©️ code : Rose. // quote : Bigbang  
Revenir en haut Aller en bas
Rhyden N. Solheim
administrateur ℘ blind in darkness.

avatar

«Living is Easy with Eyes Closed.»
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 19/04/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 1003
⊰ Multi-compte(s) : Dante L. Hartgreave
⊰ Nom de l'Avatar : Chris Hemsworth
⊰ Crédits : Rose
⊰ Origine du Personnage : Chimère Huldre.


administrateur  ℘  blind in darkness.

MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   Jeu 6 Aoû - 19:59
Welcome to Zombie land

« Kai&Rhyden»

Deux minutes, c'était tout ce dont il avait besoin. Ce n'était pas grand chose dans la vie de tous les jours, on ne les voyait jamais passer, malheureusement dans la situation actuelle, ces deux minutes se révélaient bien plus longues qu'il ne l'aurait cru. Déjà, la chose positive était que Kai ne lui avait pas sauté à la gorge quand il était entré, mais le point négatif restait qu'il avait ameuté la moitié des bestioles du quartier. Pour l'heure, les créatures de l'Underground faisaient plus de bruit que de mal et Rhyden savait que la chance allait jouer en leur faveur.. ou la malchance, tout dépendait du point de vue. Silencieux et refusant d'appuyer une fois encore sur les erreurs de Kai, il l'écouta faire un topo de la situation. Dans le même temps, il se servit de son ouïe pour essayer de situer où étaient les bestioles et combien elles étaient. Trop nombreuses pour lui tout seul, c'était certain. L'immeuble possédait deux étages et il était impossible de protéger le second et le premier en même temps. Le bureau bloquant la porte arrière avait été une bonne idée mais Rhyden doutait fortement que cela les ralentisse bien longtemps. « Une pièce.. » chuchota t-il malgré tout. « Y a t-il une pièce dans les environs ? Il faut simplement les ralentir s'ils entrent. On peut toujours rester enfermés dans une pièce durant ces deux minutes dont j'ai besoin. »

Non, il ne pouvait pas les faire sortir tout de suite. Le basculement avait une recharge, un peu comme une batterie, il ne pouvait en aucun cas utiliser son pouvoir pour l'instant. Si Kai voulait rester en vie, il n'avait d'autres choix que de suivre l'Huldre qui semblait plus ou moins maître de la situation. En tout cas, il ne le relança pas sur l'histoire de lapin rose, son idée n'avait pas abouti et tant pis si Kai allait faire des cauchemars de ce qu'il avait vécu durant des mois. Avançant précautionneusement - parce qu'il était aveugle et qu'il ne pouvait pas éviter les objets inanimés - il se dirigea vers une potentielle pièce ou un endroit assez restreint pour pouvoir les prendre un par un - un couloir aurait aussi fait l'affaire. C'était le mieux qu'il puisse faire. Rester ainsi au milieu de l’entrepôt n'allait pas les aider et les mettait en danger.

« Laisse la. Elle continuera à faire le tour pour trouver une brèche. » Et à peine sa phrase finie que déjà un bruit de verre vint l'alerter. « Viens. » Il avait bien un plan mais non, il ne pouvait pas le mettre en pratique. A défaut d'avoir trouvé une pièce pour se planquer, il y avait bien une sorte de renfort dans un des murs qui devait servir à stocker plus facilement des cartons. Ainsi, ils ne pouvaient être attaqués que de face : le côté et l'arrière étant pourvu de murs bien épais. Il ne servait à rien de prendre des objets pour bloquer le passage, ils n'avaient pas le temps et se fatigueraient inutilement. « Ils ont dû passer par le haut, reste derrière moi. » Rhyden entendait une, deux, puis trois choses qui risquaient d'arriver plus vite que prévu. « Ne panique pas. »

Cela ne servait à rien selon lui. Et, contre toute attente, il plia les genoux pour s'asseoir par terre en tailleurs, son bâton de marche posé sur ses genoux. S'il n'avait pas assez d'énergie pour les faire parvenir dans le monde réel pour l'heure, il allait devoir se concentrer pour forcer le passage. Soit, il tomberait sans doute dans les pommes une fois de l'autre côté, mais il n'avait aucun autre moyen de faire sortir Kai de ce foutoir. Faisant donc signe à l'humain de ne pas le déranger, même s'il y avait de quoi, il inspira un grand bol d'air frais pour essayer de former le passage. Malheureusement, cela prenait un peu de temps et déjà les bestioles ayant pénétré dans l'immeuble montraient le bout de leur nez.

Quand la première prit son élan pour sauter sur l'Huldre et l'humain afin de leur asséner un bon coup de mâchoire, une lumière éclatante s'échappa de Rhyden. Ils n'étaient plus dans l’entrepôt délabré mais dans un entrepôt bien rangé où le hurlement d'une sirène d'alarme arracha les tympans du grand blond. « Humph. » Il valait mieux être arrêté par la police que d'être digéré par une bestiole, non ?  



Blind in Darkness


I will never beg for mercy - I will never kiss your feet. I will never ask forgiveness and all of that I want to keep. I will guide the blind in darkness though I cannot see myself. I will whisper in a deaf ear while I know you cannot speak.   ©️ code : Rose. // quote : Diary of dreams.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Watch me walk like a zombie [Rhyden]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Watch me walk like a zombie [Rhyden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Watch me walk like a zombie [Rhyden]
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» shaone morrisonn sur le marché
» Koreha zombie desuka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORS . ULTIMA :: York Cemetary-