Forum Fermé

vous pouvez retrouver mors ultima 2.0, repris par kitkat et elyos (avec notre accord ) :

MORS ULTIMA V2

vous pouvez également nous retrouver (almery et ellaenys) sur un tout nouvel univers :
AES SIDHE


Partagez | 
 

 Where's Casper? [Madhyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Katniss B. Park
Kitkatkeukine en chef

avatar

Queen Of Anger

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 6150
⊰ Fragments d'Ombre : 1482
⊰ Multi-compte(s) : Un type qui se prend pour un clown célèbre (Kai A. Jung), une geek possédée (Maddie W. Kingsley) et une maman ours antipathique (Phoenix E. Baek)
⊰ Nom de l'Avatar : Lee Chae Rin
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : Darkorange
⊰ Origine du Personnage : Chimère - Furie
⊰ Citation : Have a break, have a KitKat

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Kitkat ♠ keukine en chef

MessageSujet: Where's Casper? [Madhyson]   Lun 23 Mar - 1:25

Where's Casper?
Est-ce qu'on s'en va mon chou? Sa voix rauque à cause de l'alcool qu'elle avait consommé un peu plus tôt dans la soirée arrivait tout de même à être enjôleuse. Sa tête appuyée sur son épaule et sa main gauche qui caressait doucement son torse, la jeune femme attendait patiemment une réponse de sa part. D'abord légèrement surpris par cette demande, l'homme reprit rapidement ses esprits tout en affichant un petit sourire en coin qui en disait long sur ses intentions. Tu veux aller où? Tous deux savaient la réponse, mais question de politesse, il valait mieux le demander. Chez toi... Murmura-t-elle à voix base tout en s'accrochant à son bras à la manière d'une bouée. Quelques minutes plus tard, ils quittaient les lieux sans demander leur reste.

En toute honnêteté, Katniss jouait le jeu de la femme saoule qui ne se rendait pas compte de ce qui se passait dans les alentours. Pourquoi user de ses talents d'actrice dans un bar miteux aux clients souvent douteux? Eh bien, c'était le meilleur moyen de repérer les déchets de la société prêt à s'en prendre à quelqu'un en position de faiblesse, alors autant dire tout de suite qu'elle venait de tomber sur le gros lot. D'abord, en début de soirée, un jeune homme qui semblait plein de bonnes intentions s'était approchée de son tabouret, mais puisqu'il ne correspondait pas aux types dont la Chimère se nourrissait en temps normal, cette dernière ne s'était pas gênée pour jouer la pauvre fille trop saoule qui pétait un câble afin qu'il retourne d'où il venait. Puis, comme une hyène qui guettait son prochain repas, un autre homme venait de saisir sa chance en s'installant à ses côtés. À peine quelques minutes plus tard, son nouveau compagnon avait commandé des verres de plus tout en ayant une paire de mains baladeuses sur le bas de son dos. Voilà le poisson - ou plutôt le sac-repas - parfait qui allait lui servir à rester jeune et belle pendant un mois supplémentaire.

Marchant tous les deux dans le Old Toronto, le bras du type autour de sa taille afin de l'aider à marcher le plus droit possible - quoique totalement inutile, puisque Katniss n'avait pas assez d'alcool dans son corps pour que son équilibre soit affecté -, cette dernière laissait la hyène l'entraîner à son domicile. Au bout d'un moment, le couple improvisé s'arrêta devant une maison à l'aspect antique où une pancarte «À vendre» trônait sur la pelouse plus ou moins bien entretenue. Les maisons assez éloignées les unes des autres, les voisins ne pouvaient pas se plaindre du bruit que les autres faisaient de jour comme de nuit. Viens ma jolie, on va bien s'amuser. Alors que l'asiatique jetait un coup d'œil vers la maison en question, un léger froncement de sourcil d'une fraction de seconde vint trahir son petit jeu, mais l'homme ne remarqua rien. C'est chez toi ici? C'glauque, j'espère que c'bien à l'intérieur. Sa seule réponse fut un rire de sa part avant de sentir sa main au bas de son dos la pousser avec une certaine pression vers l'allée.

Ici, la hyène n'avait aucun pouvoir, il n'occupait plus du tout le statut de chasseur qui cherchait à profiter d'une potentielle victime ni même la Furie. Dans ce lieu, une atmosphère étrange semblait prendre toute la place comme si quelque chose ou quelqu'un habitait encore là sans y être physiquement. Même si Kat' continuait de conserver son rôle de la femme qui avait abusé de l'alcool, ça ne l'empêchait pas d'être sur ses gardes en guettait le moindre bruit suspect. Une fois la porte fermée derrière eux, l'homme l'entraîna jusqu'au salon aux allures antiques. J'ai envie de dormir... Murmura-t-elle entre ses lèvres avant de sentir les mains de ce pauvre déchet sur ses épaules afin de l'encourager à s'installer sur le canapé qui avait une vague odeur de moisissure. Oh non, ce n'est pas le temps de dormir ma jolie. Allonges-toi ici, tu vas voir, tu vas aimer ça. De là où elle se trouvait, la Chimère voyait son sourire carnassier qu'elle aurait ô combien aimé lui faire ravaler à coup d'acide au visage. Au bout de quelques secondes, la hyène écrasa tout son poids sur son corps afin de s'assurer que sa proie ne tenterait pas de se sauver. Lorsqu'il glissa l'une de ses mains sous son haut, Katniss enserra ses jambes autour de ses hanches avant de le pousser violemment ce pauvre crétin vers le sol. Maintenant à cheval sur sa victime, l'asiatique lui adressa un rictus mauvais. C'est toi qui vas adorer ça! Déclara-t-elle tout en saisissant sa mâchoire entre ses doigts jusqu'à ce qu'il forme contre son gré un «o» avec ses lèvres. T'es qu'un pauvre type qui aime profiter de la faiblesse des femmes, c'est ça? T'as de la chance, t'es le genre de déchets dont je me nourris... Une dernière volonté? Au moment où elle relâcha sa prise, l'homme ne se priva pas pour l'injurier P'tain de folle! Lâche-moi sal... Oh non, très mauvaise idée. D'un geste vif, Katniss attrapa ses poignets dans le but de les plaquer au-dessus de sa tête. N'essaie pas de m'insulter... Tu vas connaître une nouvelle expérience. Regarde-moi dans les yeux! Au fond de ses jolis iris bleues, des flammes dansaient au rythme de sa rage qui grimpait à une vitesse folle au fond de ses tripes. Il était temps de se nourrir de son énergie vitale...

Un délicieux repas. Sans se soucier du cadavre qui décorait maintenant le salon qui pouvait être qualifié de sordide - avec les ténèbres ambiantes, cela s'avérait encore pire -, la Furie se releva tranquillement, prête à quitter les lieux. À la seconde où la jeune femme fit un pas dans la direction du couloir qui menait vers la porte d'entrée, des craquements qui ressemblaient à une série de petits pas rapides venant du deuxième étage attirèrent son attention. Comment était-ce possible? La maison n'était-elle pas à vendre si on en croyait la pancarte à l'extérieur? Que devait-elle faire? Partir d'ici sans vérifier si quelqu'un se cachait là-haut s'avérait prendre un risque qui pouvait lui coûter excessivement cher surtout pour une agente de libération conditionnelle. Pendant que la blondinette s'approchait de la rampe de l'escalier, de nouveaux bruits, cette fois-ci au rez-de-chaussée, la força à se détourner du deuxième étage. C'était une mauvaise blague ou quoi?!
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Kitkat
I'm searching for something that I can't reach. I don't like them innocent. I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad girls and guys. Mouth full of white lies, kiss me in the corridor but quick to tell me goodbye. (♠️) Ghost


Dernière édition par Katniss B. Park le Dim 5 Avr - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madhyson A. Ziegler
the unfaithful.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 1274
⊰ Fragments d'Ombre : 2620
⊰ Nom de l'Avatar : Holland Roden
⊰ Crédits : ava : Ellaenys / Signature : Rose
⊰ Couleur Rp : violet
⊰ Origine du Personnage : Damnée Strega

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Escargot(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the unfaithful.

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Dim 5 Avr - 22:12

Riant aux éclats au trait d'humour de son vis à vis masculin, la demoiselle continuait son opération de séduction. Celle ci avait commencé dès que l'homme avait débuté sa tentative de drague d'une manière bien maladroite et grossière. Cependant, Madhyson avait décidé de se laisser prendre au jeu. De lui donner une chance de passer du temps en sa compagnie, ce soir la damnée était d'humeur joueuse. Bien loin de ses préoccupations à propos du club, non ce soir c'était relâche. Et cet humain était une parfaite distraction. Au point qu'elle s'était laissée inviter dans ce petit restaurant, soit disant à la mode et branché, ce n'était pas vraiment l'avis de la damnée. Elle laissait couler, dégustant son plat avec son verre de vin. Beaucoup de vin d'ailleurs, surement l'homme tentait il d'augmenter ses chances de conclure en faisant boire la rouquine. Si il savait que Madhyson n'avait pas l'intention de le lâcher. La damnée avait bien l'intention d'en finir avec lui. Surement pas de la même manière que celle espérait pas l'homme. Penchant la tête sur le coté, sourire ravageur, Madhyson faisait semblant de boire les paroles de son vis à vis. Entendre parler de lancer et  de scores n'était pas très passionnant. C'était ce qu'on risquait quand on se faisait inviter par un sportif. Autant le dire, la damnée ne s'était pas laissée charmer par son esprit mais plutôt par ses muscles.  

Le restaurant finit par être délaissé. Ils avaient fini leurs mets et leurs breuvages, avant de quitter le lieu. Évidement, l'homme avait mis un point d'honneur à régler la note, galanterie oblige ou sombre machisme. Madhyson aurait très bien pu acheté le restaurant avec ces fonds, mais elle laissait l'homme faire. Bien qu'elle venait de manger, un autre appétit était toujours tenace. Pas une appétence sexuelle comme on pourrait s'y attendre, même cela ne pourrait pas faire de mal. Du sang, voila ce qu'elle voulait. Et ce type musclé serait parfait comme quatre heures. En général, Madhyson les ramenait chez elle, histoire d'être tranquille durant la dégustation, sans compter qu'elle pouvait ainsi partager avec sa voisine. Puis pour se débarrasser de sa proie, c'était beaucoup plus aisée.  Sauf que ce soir, l'homme tenait à lui faire découvrir un endroit trop cool qui fichait des frissons.. Madhyson l'avait suivi, doutant des compétences de l'homme comme amant, s'il devait amener les filles dans un endroit précis pour leur coller des frissons. La vision de la maison confirmait sa pensée.

La maison ancienne n'avait rien de super cool à première vue. Elle semblait à la limite de la ruine. Perplexe, elle ne comprenait pas l'intérêt de la visite. “ C'est sensé être cool ?”  “Attends de voir à l'intérieur !”. Soupirant allégrement, Madhyson entra dans la maison. L'homme lui prit la main pour l'entrainer au second étage. Les toiles d'araignées étaient nombreuses et la poussière était partout. C'était pas charmant du tout. L'homme l'amena au bon milieu d'une chambre, fier de lui. “ Il parait qu'ici il y a eu des meurtres !” “Et alors tu comptes me tuer aussi ?” demanda Madhyson amusée, toujours perplexe par le lieu. Elle entendit un bruit venant du rez de chaussée. Pendant qu'elle tournait la tête pour tenter de découvrir la source du bruit, l'homme la prit dans ses bras. “ Avec moi tu risques rien, hormis avoir du plaisir..” Pour toute réponse, Madhy lui adressa un sourire carnassier. Il était temps de passer aux choses sérieuses. En l'embrassant, elle le poussa afin de le faire assoir sur un fauteuil bourré de poussière.  La rouquine s'assit à califourchon sur le sportif se félicitant d'avoir mis une jupe courte,  continuant de l'embrasser, tout en dégageant son col. Relevant la tête, son regard pétillait de désir, celui du sang. Cet endroit ne l'incitait pas à la bagatelle, puis son appétit sanguin était trop fort. Les mains masculines se firent baladeuses. Tandis que ses lèvres s'attardèrent sur le cou du sportif, elle pouvait sentir les muscles et les veines  palpitaient sous ses doigts.

Ses canines s'agrandirent et se plantèrent dans la carotide. La Strega profitait de son breuvage avec délice. Enfin sa patience avait gagné et sa chasse prenait fin sur une note très agréable. Madhyson prit son temps pour déguster l'hémoglobine. Une fois son repas achevée, elle se releva. Passant une main sur ses lèvres pour enlever toutes traces de sang, elle redescendit sa jupe et la défroissa grossièrement. Dernier regard sur l'homme, qui semblait paisiblement endormir sur ce fauteuil. La damnée s’apprêtait à descendre les escaliers, quand elle entendit à nouveau du bruit en bas.

Prudemment, Madhyson commença à descendre les marches. Aux aguets d'un éventuel intrus, cela pourrait être gênant si on découvrait son cadavre. Ses yeux finirent par deviner une silhouette. Une blonde. La damnée ne s'attendait pas à une telle rencontre. D'ailleurs, elle ne comptait voir personne dans cette demeure à vendre. Elle descendit d'encore quelques marches, mais sans arriver au rez de chaussé, histoire de surplombé la femme. Madhyson aurait pourtant juré que la maison était vide à l'heure arrivée. Ignorant combien de temps son repas lui avait pris, elle n'avait pas fait attention à ce genre de détail sur le moment. Tout en pensant qu'elle aurait du mieux le dissimuler, trop tard pour agir sur ce point.

“ Vous venez visiter la maison ?” tentait elle un peu d'humour. Un bruit se fit entendre dans une autre pièce. La rouquine avait aussi la sensation d'être épiée, dans cette maison qu'elle pensait vide. “ Oh vous avez de la compagnie ?” C'était la seule explication logique aux bruits et à la présence qu'elle pouvait ressentir.  D'ailleurs, elle n'avait pas eu cette impression en arrivant. Peut être que son esprit était trop occupé par l'obsession de se nourrir auparavant. La damnée observait la demoiselle à la trace d'une quelconque intention à son égard et attendant les réponses.



   
Madness of Blood
 →  code : Rose.  
Revenir en haut Aller en bas
Katniss B. Park
Kitkatkeukine en chef

avatar

Queen Of Anger

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 6150
⊰ Fragments d'Ombre : 1482
⊰ Multi-compte(s) : Un type qui se prend pour un clown célèbre (Kai A. Jung), une geek possédée (Maddie W. Kingsley) et une maman ours antipathique (Phoenix E. Baek)
⊰ Nom de l'Avatar : Lee Chae Rin
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : Darkorange
⊰ Origine du Personnage : Chimère - Furie
⊰ Citation : Have a break, have a KitKat

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Kitkat ♠ keukine en chef

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Jeu 9 Avr - 19:53

Where's Casper?
Les histoires de fantômes c'était pour les gamins ou pour ceux qui aimaient créer des frayeurs aux autres autour d'un feu de camp. Sinon, il y avait aussi les films d'horreur, une industrie qui continuait de bien fonctionner malgré le manque d'originalité de la majorité des films. Trop prévisible. Trop identique aux autres. Des monstres, des êtres possédés, des lieux hantés, des «jumpscares» et autres joyeusetés du genre. Pourtant, dans le cas présent, n'était-ce pas un peu un film d'horreur en soi? Une maison glauque dont personne n'avait envie d'acheter à cause des rumeurs - pour la plupart véridiques - courant à son sujet et où les rares visiteurs qui venaient mettre les pieds à l'intérieur vivait une expérience paranormale. Cela ne ressemblait-il pas à un de ces nombreux films au thème surexploité? Du point de vue de la Chimère, ce genre d'histoire tirée par les cheveux n'existait pas sur le plan terrestre. Certes, il y avait les êtres surnaturels, des bestioles douteuses qui traînaient dans le coin, mais les esprits vengeurs ou encore les poltergeists s'avéraient qu'une pure invention aux yeux de la Furie. Autant dire tout de suite que la jeune Chimère allait devoir réviser sa vision des choses après cette petite expérience.

Lorsque la silhouette féminine descendit tranquillement les escaliers tout en restant sur les dernières marches comme si elle cherchait à ne pas être à sa hauteur, Katniss esquissa un vague sourire. Bonsoir, dit-elle poliment avant d'élargir un peu plus son sourire devant sa question. Qui serait assez cinglé pour acheter cette maison? Oui, elle est intéressante, j'avais envie de venir faire un tour. Ou plutôt se nourrir et accessoirement planquer le cadavre. Si la Chimère avait une «bonne raison» de se retrouver dans ces lieux, qu'elle était celle de l'autre femme? Était-elle le genre de personne qui aimait vivre d'étranges expériences en s'aventurant d'un endroit à l'autre qui s'avérait réputé pour son activité paranormale? Difficile d'avoir une réponse sans lui demander directement. Au moment où elle voulut se concentrer sur cette femme afin de connaître son alignement - si créature surnaturelle elle était -, un bruit provenant du salon provoqua un sursaut presque imperceptible de son corps. Non, personne ne m'accompagne. Êtes-vous venu seule? Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, il n'y avait pas une autre pièce qui permettait à quelqu'un de regagner le salon sans lui passer sous les yeux. D'un côté, cette maison s'avérait vieille, donc des craquements et ce genre de bruits devaient être habituels. Voilà une autre bonne raison de ne pas traîner plus longtemps dans les parages et encore moins d'acheter cette propriété.  


- Je crois que j'en ai assez vu pour ce soir, cette maison est un peu trop glauque pour moi. Vous venez? Alors que l'asiatique reculait de quelques pas pour laisser de l'espace à l'inconnue, cette dernière jeta un rapide coup d'œil en direction du salon. Aucun cadavre. Plutôt curieux, car la blondinette aurait juré pu voir le bout de ses chaussures dépasser du devant du sofa à cette distance. De plus, il était impossible que sa victime se soit relevée puisque toute son énergie vitale se retrouvait en quelque sorte dans son corps en guise de repas. Sans chercher plus loin une quelconque explication logique à la situation - au moins il n'y aurait aucun risque que la rouquine remarque la présence de son dernier repas -, Katniss se dirigea d'un pas assez rapide vers la porte d'entrée. Trop fière pour se l'avouer à elle-même, cet endroit lui refilait des frissons, car cette impression lourde et désagréable d'être observée ne voulait pas la quitter d'une semelle. Non, les fantômes n'existaient pas, seulement dans l'imagination collective des humains. Plus vite elle sortirait d’ici, plus vite elle reviendrait à son état normal... Une fois devant la porte, la Furie posa sa main sur la poignée, puis au moment de tourner celle-ci, le bruit d'un verrou activé se fit entendre. Clic. Oh non, ce n'était pas une satanée poignée qui allait faire joujou avec ses nerfs. Clic. Clic. Usant de sa force surhumaine afin de briser le loquet, celle-ci refusait de céder. Comment était-ce possible? À deux doigts de s'énerver contre un vulgaire objet inanimé, l'asiatique prit une profonde inspiration histoire de se calmer, pour ensuite se retourna vers l'autre femme.  

- La porte refuse de s'ouvrir. Est-ce que défoncer la porte à coups de pied serait vu comme excessif? Alors qu'elle se posait sérieusement la question, un boucan presque infernal commença au second étage, suivi d'un coup de feu, puis d'un bruit qui ressemblait à un corps qui percutait le sol. Ni une, ni deux, Katniss fit un pas vers l'inconnue avec un air beaucoup plus froid ainsi que menaçant sur le visage. Non, ça ne pouvait pas être un simple hasard. Qui est là-haut? Qu'est-ce qui se passe ici? Non pas qu'elle se souciait de celui ou celle qui venait de connaître un destin tragique, mais plutôt de son propre destin. Est-ce qu'on lui réservait le même sort pour être entrée ici pendant qu'on abattait quelqu'un de sang-froid.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Kitkat
I'm searching for something that I can't reach. I don't like them innocent. I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad girls and guys. Mouth full of white lies, kiss me in the corridor but quick to tell me goodbye. (♠️) Ghost
Revenir en haut Aller en bas
Madhyson A. Ziegler
the unfaithful.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 1274
⊰ Fragments d'Ombre : 2620
⊰ Nom de l'Avatar : Holland Roden
⊰ Crédits : ava : Ellaenys / Signature : Rose
⊰ Couleur Rp : violet
⊰ Origine du Personnage : Damnée Strega

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Escargot(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the unfaithful.

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Sam 2 Mai - 18:41
Repue du sang de l'humain, la damnée ne s'attendait pas à rencontrer une personne dans cette maison aux abords abandonnés.  Mais il semblerait que des gens soient rentrés lors de sa dégustation. Ainsi elle se félicita d'avoir œuvré à l'étage, à l'égard des regards et des perturbations. Cela l'aurait grandement chagriné qu'on la coupe en plein repas. Ce ne fut point le cas. S'apprêtant à sortir de cette maison, à quitter le lieu de son crime, la damnée s'arrêta devant une belle blonde. Tête qui se penche légèrement, tout en jaugeant l'inconnue. Reconnaitre un adversaire potentiel était toujours intéressant et très utile. Malgré le minois de la belle, Madhyson resta sur ses gardes. Le temps qu'elle découvre devant quelle type de créature, elle se trouvait. Ce n'était pas une humaine, elle en avait la quasi certitude. La saluant d'un simple signe de tête, gardant un peu de hauteur pour le moment, la damnée sourit aux paroles de la femme. Décidément, cette demeure attirait du monde ce soir là. Ignorant pour le moment, que la demoiselle blonde cachait aussi un cadavre. Un mort de plus qui pourra hanter la bâtisse. “ Oui, je comprends, j'ai eu la même envie”, mentit elle sans sourciller. “ Elle vaut le coup d’œil ! Dommage qu'elle soit aussi délabrée, sinon elle pourrait faire une très belle acquisition”. Et voila qu'elle parlait presque comme un agent immobilier. “ à l'étage, il y a une très beau volume – et cadavre frais.. mais elle tut ce détail-. C'est drôle, je ne m'étais jamais intéressée à cette maison avant ce soir...”  se fit elle la réflexion à haute voix. Alors qu'elle avait eu de nombreuses occasions de passer devant.

D'autres bruits intervinrent depuis les pièces adjacentes. La damnée fut surprise à la réponse de la femme. Si elle était seule, d'où provenait ces bruits ? La réponse restait en suspens pour le moment. Non, elle n'était pas arrivée seule, mais son compagnon n'était plus en mesure de faire le moindre bruit. Donc en définitive, il ne comptait pas dans l'équation. “ Seule aussi...” Si les deux personnes présentes étaient dans la même pièce, la rouquine s'interrogeait sur l'origine des bruits. Peut être que sa vis a vis n'était pas sincère, après tout.  Interrogation fugace, puisque de toute manière, elle n'avait pas l'intention de s'attarder dans cette maison. Perdre son temps dans une demeure poussiéreuse aux bruits étranges ne lui disait absolument rien. D'ailleurs, elle était bien d'accord avec l'intention de la blonde. Même si le coté glauque n'était pas le plus dérangeant pour elle. La damnée avait eu l'occasion de voir des sites plus glauques, cette bâtisse n'atteignait pas encore le podium de la 'glauquitude' à son humble avis. Ses jambes juchées sur ses talons se mettent en action et dévalent les marches restant pour se rapprocher de la porte. Sortir d'ici serait une bonne chose de faite. “ Une fois qu'on en a fait le tour, pas de besoin de s'attarder ...”

La rouquine jeta un coup d’œil dans le salon, mais elle ne vit aucune présence vivante. Comme si les bruits qu'elle avait perçu venait d'une hallucination auditive. Finalement, la blondinette avait peut être dit la vérité...  Par contre la sensation d'être observée était toujours présente et désagréable. Sans compter qu'elle avait l'impression que l'atmosphère de cette maison était de plus en plus vicié. La damnée se dirigeait vers la porte tout en observant les alentours, tentant vaguement de comprendre ce qu'il se passait. Le clic la surprit aussi. Tout comme la résistance de la porte...

“ Laissez moi essayer.” A son tour, elle prit la poignée dans les mains et tourna dans le vide. La porte refusait de coopérer. S’apprêtant à forcer l'ouverture, Madhyson stoppa son geste suite au boucan provenant de l'étage. Quelqu'un venait de se faire tirer dessus. Alors qu'elle n'avait vu personne. Bon. Ce n'était pas normal. Elle ne recula pas quand la Blonde se rapprocha, un chouilla menaçante. “ Aucune idée ! Il y a 5 minutes, il n'y avait personne en haut et encore moins avec une arme à feu...” Et ça elle en était certaine. La poignée de la porte toujours en main, elle tenta de l'ouvrir encore une fois, allant même jusqu'à donner des coups d'épaules... Mais rien n'y faisait. “ Bon, je propose qu'on aille voir ce qu'il se passe en haut, vu que visiblement la porte refuse de s'ouvrir. ”

La damnée était intriguée et avait l'intention de savoir ce qu'il se tramait dans cette demeure. Parfois, il fallait savoir qui était ses ennemies pour mieux se préparer à la contre-attaque. Les bruits et les présences n'étaient pas bienveillantes, elle pouvait le sentir dans ses tripes. Sans attendre l'avis de la femme, Madhyson prit la direction de l'escalier. Montant rapidement les marches, qu'elle avait descendu quelque minutes plus tôt. Avant d'arrivée sur le palier, elle ralentit par prudence, jetant un regard à la recherche d'une personne. Elle ne vit rien. Elle fit le tour des pièces. Toujours rien. Pas de corps au sol. Personne se promenant avec une arme à feu.  Se dirigeant vers la pièce où elle s'était nourrie, elle voulait vérifier que l'homme était bien mort, même si elle en était certaine. La vérification ne put se faire.. Puisque le fauteuil était vide de tout corps. Étrange. Fronçant les sourcils, Madhyson ne savait pas trop quoi en penser. “ Tout à l'heure, il y avait un cadavre ici..” Ne donnant pas plus de détail sur le corps, ni sur la mort, parce que ce n'était pas le sujet. “ C'est étrange qu'il s'est volatilisé.”  Les humains sans la moindre gout de sang en eux partaient rarement se promener ensuite.  “ On m'a dit qu'ils y avaient eux plusieurs morts entre ces murs... La maison doit être hantée ”  Un léger sourire se dessina face à cette perspective. Madhyson n'avait encore jamais mis les pieds dans une demeure hantée. Du coin de l’œil, elle perçut un mouvement. Une silhouette éthérée qui semblait se diriger vers elles. Les traits de la silhouette étaient flous, hormis ceux du visage. On pouvait voir un sourire sadique sur le visage de l'apparition avec des yeux amplis de folie. Mais il n'y avait pas que ça... La main tenait un couteau dont la lame était encore ensanglanté... Autant, la damnée savait que la silhouette n'avait pas de consistance basique, autant elle n'était pas sure que cela soit aussi le cas pour l'arme blanche.

“ J'ai l'impression qu'il veut nous dépecer...” Quelque chose lui disait que ce n'était pas qu'une impression. D'ailleurs, un rire froid et sadique éclata à quelques mètres d'elles, donnant une touche encore plus flippante à l'ambiance.


[Désolée pour le temps de réponse ]



   
Madness of Blood
 →  code : Rose.  
Revenir en haut Aller en bas
Katniss B. Park
Kitkatkeukine en chef

avatar

Queen Of Anger

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 6150
⊰ Fragments d'Ombre : 1482
⊰ Multi-compte(s) : Un type qui se prend pour un clown célèbre (Kai A. Jung), une geek possédée (Maddie W. Kingsley) et une maman ours antipathique (Phoenix E. Baek)
⊰ Nom de l'Avatar : Lee Chae Rin
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : Darkorange
⊰ Origine du Personnage : Chimère - Furie
⊰ Citation : Have a break, have a KitKat

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Kitkat ♠ keukine en chef

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Sam 9 Mai - 6:57

Where's Casper?
Jouer la comédie, c'était bien ce qu'elles étaient en train de faire pour que l'une comme l'autre ne se soupçonne pas d'avoir planqué un cadavre histoire de se nourrir. Pourtant, quand le coup de feu avait été donné, le masque de Katniss était tombée en même temps que le cadavre au deuxième étage. Si l'autre femme affirmait ne pas être au courant des activités douteuses qui se passaient dans cette maison, la Chimère n'en resta pas moins méfiante à son égard. Dans ce monde, il valait mieux pour sa propre sécurité de ne pas placer sa confiance dans les mains de n'importe qui. La poignée de la porte toujours aussi capricieuse, la proposition de Madhyson ne passa pas inaperçue.

Ah bah oui, pourquoi pas. Ce n'était pas comme si une balle pouvait les tuer toutes les deux, quelle idiote, elle avait presque oubliée que leur peau se révélait aussi dure que de la pierre et... En fait non. Juste non! Quand on entendait des coups de feu, il fallait courir dans la direction opposée et non vers le danger. Certes, la Furie ne craignait pas de se jeter dans la mêlée que ce soit avec des coups de poing ou des coups de couteau, mais de là à dire que de se jeter devant une arme à feu chargée ne l'inquiétait pas une seule seconde serait mentir - ça, jamais elle ne l'avouerait à haute voix -. Alors qu'un soupir de mécontentement s'échappait d'entre ses lèvres, la Chimère n'avait pas d'autres choix que de suivre cette inconnue. De toute façon, la porte étant verrouillée, les possibilités de s'enfuir se révélaient limitées, voire totalement nulles...

Lorsqu'elles passèrent dans le couloir afin de prendre l'escalier, Katniss jeta à nouveau un coup d’œil vers le salon. Encore aucun cadavre à l'horizon. Bizarre, ce pervers n'avait pas pu se relever et partir sur ses deux pieds puisqu'elle avait pris grand soin de le vider de son énergie vitale. Au fond, cela lui faisait un problème en moins sur les bras ou peut-être un problème pour plus tard, qui sait. Une fois au deuxième étage, la jeune femme jeta des coups d’œil çà et là jusqu'à ce que la Damnée ouvre la bouche. Un cadavre? Elle lui annonçait ça d'une manière tellement décontractée qu'on aurait pu croire qu'elle passait un commentaire sur le choix de la couleur des murs. Non, elle ne pouvait pas être une simple humaine, sauf si elle se révélait être une psychopathe en puissance. Hantée? Ça n'existe pas les maisons hantées, sauf dans les films. Avec sept milliards d'humains dans le monde, des morts, il y en a partout. Dont au moins deux dans cette maison, sauf que ça, l'asiatique s'abstint de le lui faire savoir. Dos au troisième joyeux luron, Katniss fronça les sourcils quand l'attention de la rouquine fut tournée vers autre chose que sa petite personne. «Les dépecer»? Qu'est-ce qu'elle voulait sous-entendre par là? N'ayant pas vraiment le choix de se retourner sur elle-même, l'expression du visage de la Furie ne laissait aucun doute sur sa surprise. C'était quoi cette chose translucide? Un...? Non, impossible, ça n'existait pas! Avant que son cerveau n'ait eu la chance d'analyser la situation, l'éclat de la lame ensanglantée que le truc semi-invisible tenait à la main l'obligea à se mettre en mode attaque.

Entre le rire sadique et le cri du fantôme qui semblait avoir décidé de leur foncer dessus en mode kamikaze, la Chimère se tenait prête non pas à le frapper - si on se fiait aux films, un contact physique serait totalement inutile -, mais plutôt à le désarmer. À peine eut-il le temps de se rendre à sa hauteur qu'une autre silhouette floue se jetait sur lui en hurlant à plein poumon - adieu les tympans -. En une fraction de seconde, les deux «choses» venaient de disparaître de leur champ de vision Il est passé où?! Comme si quelqu'un allait lui répondre. Incapable d'expliquer cette situation de manière rationnelle, la Furie pouvait sentir sa nature colérique prendre de plus en plus le pas sur sa raison. Personne, pas même un mort, n'avait le droit de jouer avec ses nerfs! Ça suffit! Je ne vais pas rester ici et passer pour une idiote encore plus longtemps! Cracha-t-elle tout en attrapant une lampe du genre robuste sur une petite table. S'approchant vers l'une des fenêtres dans la pièce, l'asiatique frappa le verre de toutes ses forces. Sous l'impact, une partie de la lampe éclata en morceaux, mais la fenêtre n'avait subi aucun dégât apparent. Sa rage, face à cet échec passa du stable contrôlable à volcanique prêt à tout détruire sur son passage. Avec ce qui restait de la lampe, la blondinette la leva au-dessus de sa tête dans le but de frapper encore une fois, sauf que les habitants invisibles des lieux n'appréciaient pas son impolitesse et ces derniers lui firent savoir. Au moment où Katniss allait abattre la lampe, quelque chose ou bien quelqu'un la poussa violemment dans le ventre au point de l'envoyer valser à l'autre bout de la pièce. Malheureusement pour elle, ce fut son crâne qui amortit le choc contre le mur. P'tain, ma tête... Articula-t-elle péniblement avant de glisser une main derrière sa tête. Sous ses doigts, un liquide poisseux et chaud colla sur sa peau, signe que du sang s'échappait d'une blessure. Génial.

Sa vision légèrement trouble à cause du choc, la blondinette se contenta de rester assise encore quelques secondes histoire de ne pas tomber dans les méandres de l'inconscience. Humiliée par cette attaque fourbe à son endroit, l'agente de libération conditionnelle avait de la difficulté à poser ses yeux bleus sur sa camarade de fortune. Est-ce que tu as des bases en exorcismes? Une question sérieuse qui venait de passer du vouvoiement au tutoiement. Étant donné la situation plus qu'étrange, qui allait s'en formaliser? Prenant appuie sur ses mains dans le but de se relever - trop fière pour demander de l'aide -, Katniss tenta d'avancer ou plutôt de tituber vers les autres pièces, mais une nouvelle surprise la stoppa dans son élan. À seulement quelques mètres de leur position, et ce dans une autre pièce de cette charmante maison, un cadavre masculin se balançait au bout d'une corde. Est-ce que c'est ton cadavre de tout à l'heure? Il n'y en avait un aussi dans le salon au premier étage. Ce n'est pas le mien. Elle aussi, elle avait le droit de lâcher une petite bombe, non? À quel petit jeu stupide jouaient-elles? D'ailleurs, des râles ainsi que des craquements provenaient du premier étage...
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Kitkat
I'm searching for something that I can't reach. I don't like them innocent. I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad girls and guys. Mouth full of white lies, kiss me in the corridor but quick to tell me goodbye. (♠️) Ghost
Revenir en haut Aller en bas
Madhyson A. Ziegler
the unfaithful.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 1274
⊰ Fragments d'Ombre : 2620
⊰ Nom de l'Avatar : Holland Roden
⊰ Crédits : ava : Ellaenys / Signature : Rose
⊰ Couleur Rp : violet
⊰ Origine du Personnage : Damnée Strega

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Escargot(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the unfaithful.

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Lun 1 Juin - 22:51
Les maisons hantées n'existaient pas ? Madhyson n'en était pas certaine. Pour elle, c'était une hypothèse tout à fait probable.  De nombreuses choses étaient réels dans ce monde, des créatures dont le commun des mortels ignoraient la réalité. Heureusement, sinon les pauvres auraient du mal à dormir sur leurs deux oreilles, s'ils y avaient une idée de ce qu'il se cachait dans le noir. L'enfer n'était pas simplement les autres, il existait bel et bien, au nombre de neuf en plus. Une réalité obscure qui était inconnue de milliers de personnes. Donc être dans une maison visiblement occupé par des défunts était possible. La preuve ici et maintenant. Une concentration d'esprit en un tel lieu était rare. Puis les manifestation hectoplasmiques ne laissaient aucun doute. La damnée laissa la chimère dans son déni. Même si elle ne voulait pas y croire, elle serait bien forcée de l'admettre à un moment donné.  
Le rieur sadique disparut comme par enchantement avec une silhouette hurlante. Cela se passa vite et sous les yeux de la damnée sans qu'elle comprenait quoique ce soit. Les esprits semblaient jouer avec leurs nerfs, ceux de l'asiatique semblait plus à fleur de peau... Madhyson nota son énervement, tout comme elle suivit du regard sa tentative de casser la fenêtre. En vain.b La damnée n'eut pas le temps de la prévenir, qu'un fantôme s'en pris à elle pour l'empêcher de réitérer son action. Madhyson resta sur ses égards,craignant une attaque à son encontre. Mais non apparemment seule l'asiatique était visé, l'ennemi disparut aussitôt. La fille était toujours en vie et consciente, la damnée s'économisa une question.

Des bases en exorcismes ?   La damnée avait de nombreux talents, mais elle n'avait jamais cherché à développer ceux là. “ Non aucune, et toi ?” interrogeait elle en retour, même si elle avait l'impression que ce serait la même réponse que la sienne. Les yeux de la damnée fouillait la pièce à la recherche d'une piste ou d'un objet pouvant se muer en arme improvisée. Elle avançait en prenant garde au potentiels fantômes.

D'un œil acéré, la rouquine détailla le cadavre qui jouait au pendu, en se dandinant au bout du corde accroché à une poutre. Un fantôme inconnu de plus. “ Non. Le mien était plus..frais. Lui semble un peu décrépi. Et il ne jouait pas au pendu.” Répondit elle tout aussi calmement. Même si cela pouvait être étrange de dire qu'un fantôme n'était pas assez frais. Mais oui sa peau était marquée par la mort. Elle avait bien entendu cette femme parlait d'un cadavre. Cela éveillait sa curiosité. Madhyson était face à une tueuse, cela lui semblait clair. Un hurlement strident fut poussé de l'étage en contrebas. La damnée sursauta. Une grimace se peignit sur son visage, à cause de l'intensité du cri. Un soupir s'extirpa des lèvres de la damnée. “ C'est quoi encore...” Sa patience commençait à connaitre des signes de faiblesse. Les cris cessèrent quelques minutes avant de reprendre, d'une tonalité toujours aussi aiguë. En prêtant l'oreille, on pouvait deviner que c'était des cris de femme.

Madhyson se demandait si c'était une bonne idée de descendre à l'étage. De toute manière elles semblaient bloquer ici. La damnée descendit les escaliers. Une fois à l'étage, elle se dirigea par le son des cris. Le spectacle était saisissant. Une femme, ou du moins le fantôme d'une femme, était ligotée sur une table, alors qu'un autre esprit lui trifouillait les entrailles avec un scalpel.. C'était assez saisissant. La damnée n'eut pas le temps de s’appesantir ou de regarder les détails, vu que le scalpel fut lancée dans sa direction.  Madhyson se décala de justesse, mais elle eut une entaille à son épaule. Les fantômes avaient disparu aussitôt. Seul le scalpel était toujours fiché dans le bois du mur à quelques centimètres d'elle. Mains plaquée sur sa blessure, elle sentit que la blessure n'était pas profonde ni vitale.

“ J'ai comme l'impression qu'ils veulent notre peau. Les fenêtres sont incassables. On ne peut pas ouvrir les portes. On veut nous retenir ici, soit pour nous tuer ou pour nous rendre folles?  Peut être que c'est à cause de nos cadavres respectifs ?” Parce qu'elles avaient ôté une vie en ce lieu, peut être qu'elles devaient payer le prix fort. Madhyson se demandait si la blondinette avait la même théorie. La damnée était songeuse. “ Une idée sur la manière de sortir d'ici ?” Alors qu'elle cherchait une piste, sa pensée fut interrompue par des aboiements. Relevant un sourcil perplexe, Madhyson s'interrogeait sur la réelle présence d'un chien dans cette demeure." Les chiens fantômes ça existe ?" La rouquine n'en avait jamais vu.. mais elle s'attendait à tout. La question flottait, alors que les aboiements se rapprochaient d'elles, ainsi que le bruit des griffes cliquetant sur le parquet à toute vitesse. Les molosses fonçaient droit sur elles. Madhyson retira le scalpel du mur, prete à s'en servir si besoin.  



   
Madness of Blood
 →  code : Rose.  
Revenir en haut Aller en bas
Katniss B. Park
Kitkatkeukine en chef

avatar

Queen Of Anger

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 6150
⊰ Fragments d'Ombre : 1482
⊰ Multi-compte(s) : Un type qui se prend pour un clown célèbre (Kai A. Jung), une geek possédée (Maddie W. Kingsley) et une maman ours antipathique (Phoenix E. Baek)
⊰ Nom de l'Avatar : Lee Chae Rin
⊰ Crédits : Niki
⊰ Couleur Rp : Darkorange
⊰ Origine du Personnage : Chimère - Furie
⊰ Citation : Have a break, have a KitKat

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


Kitkat ♠ keukine en chef

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Lun 13 Juil - 10:33

Where's Casper?
Voir des cadavres n'avait rien de bien impressionnant, du moins, pour une Chimère qui se nourrissait d'êtres humains au moins une fois par mois. Certes, les corps qu'elle semait derrière son passage n'étaient pas dans un si mauvais état que celui qui se balançait au bout d'une corde, mais fréquenter de près la mort ne lui faisait pratiquement aucun effet. Oui bon, voir ce type sorti de nulle part réservait son petit effet de surprise, mais pas au point de pousser un hurlement de terreur - de toute façon, le coup qu'elle avait reçu à la tête avait suffit à plonger son esprit dans un brouillard assez dense pour ralentir ses actions -. Si l'autre femme ne posait pas de questions sur «son» cadavre, son regard en disait long sur ce qu'elle pensait en ce moment. L'une comme l'autre ne s'avéraient pas blanche comme neige, mais au fond, cela n'avait aucune importance puisqu'elles se retrouvaient coincées avec des fantômes qui souhaitaient nuire à leur droit d'exister dans ce monde. Quoique, qu'en était-il de leurs cadavres? Ils ne pouvaient pas s'être volatilisé dans les airs sans laisser de trace.

Sans poser de questions sur les nouveaux cris provenant du premier étage, Katniss se contenta de suivre la Damnée tout en vérifiant le sang qui s'écoulait de sa blessure au sommet de son crâne. Il valait mieux s'assurer ne pas perdre trop de sang et de s'effondrer d'un coup au milieu des escaliers... Lorsque son regard se posa sur la femme attachée à une table, son ventre exposant ses tripes ainsi que ses autres organes aux yeux de tous, ses yeux glissèrent sur son bourreau qui semblait prendre plaisir à faire joujou à la manière d'un gamin avec cet amas de boyaux sanguinolents. Était-ce une vision crée pour les effrayer ou bien était-ce une scène du passé appartenant à cette maison? Difficile à dire, d'un côté cela pouvait être crédible vue l'atmosphère des lieux, mais de l'autre, cela ressemblait à ces milliers de films d'horreur beaucoup trop gore. Ou sinon c'était le contrecoup de sa rencontre avec le mur au deuxième étage, mais quand le Docteur Frankenstein leva la tête dans leur direction histoire de leur balancer quelque chose à la gueule pour ensuite s'évaporer avec sa victime, la Chimère n'eut pas d'autres choix que de se rendre à l'évidence que cette scène ne s'avérait pas seulement un produit de son imagination. De plus, il suffisait de tourner la tête de l'autre côté, c'est-à-dire là où c'était fiché le scalpel, pour prendre conscience que les objets que les fantômes tenaient entre leurs mains étaient réels. Lorsque l'hypothèse de sa camarade de fortune fit son petit bout de chemin, la Furie ne savait pas trop quoi penser de la situation. Je n'ai aucune idée de comment sortir d'ici et encore moins pourquoi on doit subir ces idioties. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais cru à ces histoires de fantômes et de maisons hantées. Entre un soupir de découragement et un regard circulaire dans la pièce, les aboiements des chiens lui procurèrent un léger sursaut. Les chiens fantômes existent-ils? Bonne question. On va bientôt le savoir... Ni une ni deux, les chiens dont le nom de la race lui échappait - pour ce soir, ils allaient porter le nom de «chiens zombis» - leur foncèrent dessus avec l'intention de les dévorer toutes les deux. Désarmée dans ce lieu maudit, Katniss n'eut pas d'autres choix que d'utiliser un trait électrique pour stopper la bête qui lui fonçait dessus à vitesse grand V. Au milieu de leur altercation avec les bestioles à quatre pattes, des voix provenant d'en haut de l'escalier se répercutaient dans la pièce où les deux femmes se trouvaient présentement.

- J'vais t'tuer connasse! Cette voix, celle d'un homme, laissait comprendre la rage qui l'habitait, mais au lieu d'entendre une voix féminine apeurée, celle-ci se révélait assez menaçante. Vas-y appui sur la gâchette! T'es qu'un pauvre déchet! À peine eut-elle terminé sa phrase qu'un «bang» se fit entendre au point où les chiens détournèrent leur attention de leurs nouvelles proies afin de se mettre en courir vers le deuxième étage. Pendant que Katniss recherchait son souffle, cette dernière attrapa son téléphone portable non pas pour appeler de l'aide, mais plutôt pour faire un petit tour sur le net dans le but de trouver une solution à leur problème. Pourquoi ne pas contacter quelqu'un de l'extérieur? Qui sait si cette personne, surtout à cette heure tardive, allait réussir à ouvrir la porte, car jusqu'à preuve du contraire, les fantômes qui habitaient cette maison semblaient vouloir les garder prisonnières. De l'eau bénite, des prières, faire brûler de la sauge... Est-ce que j'ai l'air de traîner une bible dans mes poches? Dit-elle à haute voix avant de voir l'écran de son téléphone portable clignoter comme s'il faisait une crise d'épilepsie pour ensuite s'éteindre. Oh, inutile de le rallumer, quelque chose ou quelqu'un avait pris la peine de décharger sa batterie. Fait chier! Prise d'une furieuse envie de balancer l'objet contre le mur le plus proche simplement pour répondre à ce besoin de soulager sa frustration, l'asiatique fit un énorme effort de self-control pour ne pas céder à cette pulsion faisant partie de sa personnalité, mais aussi de sa nature de Furie. Vivre avec cette rage brûlante qui menaçait d'exploser à la manière d'un volcan à l'intérieur de soi pour n'importe quelle raison ne se révélait pas facile tous les jours. La moindre petite chose qui osait l'irriter pouvait vite tourner à la catastrophe.

- Je n'ai rien compris à ces conneries, il y a différents types d'esprits et de manières de s'en débarrasser. Il faut sûrement trouver la source de tout ce foutoir. Et après? Elles allaient lui taper dessus à mains nues? Discuter avec le grand méchant de la maison pour le convaincre de quitter les lieux sans faire de drame? Alors là, bonne chance. Déjà, elles devaient trouver qui était le «chef» de cette bande de tarés, mais où pouvait-il se trouver? La cave, le salon, le grenier, une chambre ou encore une salle de bain? Le choix se révélait assez vaste.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Kitkat
I'm searching for something that I can't reach. I don't like them innocent. I don't want no face fresh. Want them wearing leather. Begging, let me be your taste test. I like the sad eyes, bad girls and guys. Mouth full of white lies, kiss me in the corridor but quick to tell me goodbye. (♠️) Ghost
Revenir en haut Aller en bas
Madhyson A. Ziegler
the unfaithful.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 03/11/2014
⊰ Nombre de Méfaits : 1274
⊰ Fragments d'Ombre : 2620
⊰ Nom de l'Avatar : Holland Roden
⊰ Crédits : ava : Ellaenys / Signature : Rose
⊰ Couleur Rp : violet
⊰ Origine du Personnage : Damnée Strega

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Escargot(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the unfaithful.

MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   Jeu 13 Aoû - 21:04


Cette maison délabrée était devenue leur prison provisoire. Les ouvertures qui refusaient d’obtempérer. La damnée commençait à se poser des questions, surtout sur le moyen de sortir d'ici. Ses nerfs commençaient à être tendus, sa dose de patience s'épuisait au fur et à mesure. Sans compter que face aux esprits, Madhyson avait la vague impression d'être démuni. Ils ne possédaient pas de sang avec lequel elle pourrait s'amuser. Mais ce n'était pas grave, quelques esprits n'allaient pas l'effrayer, pour le moment ils lui tapaient surtout sur les nerfs. Elle restait persuadée qu'il devait y avoir une solution pour sortir de cette demeure. Sa partenaire de la soirée ne semblait pas plus inspirée qu'elle, d'autant plus qu'elle semblait sceptique sur l'existence des fantômes. L'imaginaire populaire avait parfois du mal à prendre conscience d'une réalité représentée par des films ou des contes. En général, cela était inspiré de faits réels. Inutile de perdre du temps à épiloguer sur l'existence ou non des esprits, même si Madhy se questionnait sur la probabilité des chiens fantômes. La réponse arriva toute seule sur quatre pattes. Merde ça existait vraiment. Scalpel en main, elle le balança dans un des chiens, elle avait toujours su qu'apprendre le lancer de couteau pouvait l'aider un jour, voila pourquoi elle poussait certaines de ces filles à cette apprentissage. L'autre chien fut grillé par un trait électrique. Cela convint définitivement la damnée que son associée d'infortune n'était pas une humaine.

Les voix de l'étage l'interpellaient aussi, le bruit du coup de feu fit une merveilleuse distraction pour les chiens. Une personne était morte? Cela n'allait pas choquée la damnée, vu que de toute façon tout le monde semblait mort depuis un bail dans ce taudis. N'empêche le clébard fantomatique avait gardé le scalpel planté dans son épaule. Magnifique, Madhy n'avait plus d'arme sous la main, hormis les éléments de déco qui pourraient servir en cas de besoin. Même si elle n'avait pas l'air attentive aux faits et gestes de la blonde, elle observait du coin de l’œil. Tout se demandant pourquoi elle n'y avait pas pensée elle même plus tôt. Elle le cherchait au fin fond d'une de ses poches. “ Ouais que des trucs qu'on a toujours sur soi...” La damnée était loin d'avoir une bible ou de l'eau bénite sur elle. Quand au prières, elle en connaissait aucune, pas de temps à perdre pour apprendre des conneries. Elle pouvait deviner que l'asiatique était au bord de la colère. Madhyson ne pouvait pas vraiment l'en blâmer. La rouquine avait retrouvé son portable, éteint. Fronçant les sourcils, parce qu ce n'était pas de son fait. Elle tenta de le rallumer.
“ Surement. Je crois que le type d'esprit varie selon leurs morts ou un truc du genre. Ils m'ont jamais passionnée au point de m'informer sur eux.. J'aurais du. Oh - son portable venait de se rallumer-. J'vais tenter appeler un ami, peut être qu'il pourra nous ouvrir la porte.” Le niveau de batterie était faible, cette dernière c'était vidée anormalement, mais pour le moment Madhy ne releva pas. C'était étrange mais si elle pouvait appeler Faust, ça ne serait pas grave. Elle appuya sur le raccourci de son chef de la sécurité, elle connaissait le Berserker depuis un bail et si il pouvait faire un truc pour l'aider, Madhyson savait qu'il le ferait. Mais alors que le téléphone commençait à passer l'appel, il s'arrêta net avant d'émettre un odieux sifflement strident, suivi d'une voix d'outre tombe qui en profita pour s'exprimer “ Soyez maudiiiites, vous irez en enfer" . - le sifflement strident repris de plus bel, interrompu par la violente rencontre entre le sol et l'appareil. Quelques grésillement persistèrent, mais un coup de talons le fit taire définitivement. “ Ouais c'est ça que de  vaines paroles. Puis l'enfer on peut en revenir connard. !” Après ce coup de nerf, Madhyson se sentait presque mieux. “ On cherche à nous faire peur..d'une manière assez peu original” En vain en ce qui concernait la damnée, les enfers étaient certes effrayants et peu rassurant au premier abord, mais après on apprenait à s'y faire.Elle se baissa pour ramasser les débris de son portable, plus pour le souci de récupérer les débris qui pourraient permettre de remonter jusqu'à elle que par souci d'écologie. "Bon trouvons la source de ce bordel, comme tu l'as suggéré. Après on avisera. Je reste persuadée qu'il ya forcément quelqu'un qui tire les ficelles. !” La damnée en venait  à penser que ces âmes n'étaient pas gardées sans raison. " Les esprits sont peut être eux aussi emprisonnés ici. Condamnés à revivre leurs morts pour les victimes et à répéter le crime pour les bourreaux. Mais dans quel but ?" Madhyson s'interrogeait entrainant aussi sa partenaire du soir dans ses réflexions, alors qu'elle avait terminé de rassembler les morceaux de feu son téléphone.

Se relevant, Madhyson prit une  inspiration, pensant au meilleur endroit ou débusquer le responsable de ce cirque. Son acolyte ne semblait pas avoir plus d'idées qu'elle. " On tente la cave ?"Simple proposition donnée avant qu'elle ne prenne elle même la direction de la dite cave. Prudente, la damnée s'attendait à voir apparaitre un esprit n'importe quand. D'ailleurs un silence emplissait la maison d'une manière étonnante et peu courante. Plus de cris, rien. c'était anormal. La rouquine ouvrit ce qui semblait la bonne porte qui donnait sur un escalier qui plongeait dans le noir. " Tu as une lampe de poche ?" Cela ne coutait rien de demander même si elle n'espérait pas grand chose en réponse. Tant pis la damnée se décida à avancer. Posant le pied sur la première marche, à l'affut du moindre mouvement ou bruit venant du sous sol. Après quelques pas sur les marches grinçantes, le bois pourri de l'escalier céda sous leurs poids. Le vacarme de la chute fut accompagnée par un ricanement de satisfaction.


 



   
Madness of Blood
 →  code : Rose.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Where's Casper? [Madhyson]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Where's Casper? [Madhyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Where's Casper? [Madhyson]
» Casper Caniche croisé Terrier 9 mois - Besançon (25) ADOPTE
» SOS PR CASPER SARTHE DEPT 72
» Casper
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORS . ULTIMA :: Old Toronto-