Forum Fermé

vous pouvez retrouver mors ultima 2.0, repris par kitkat et elyos (avec notre accord ) :

MORS ULTIMA V2

vous pouvez également nous retrouver (almery et ellaenys) sur un tout nouvel univers :
AES SIDHE


Partagez | 
 

 I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I. Eilidh A. J.-Nox
the nightmare stalker.

avatar

Le paradis des fous, est l'enfer des sages.
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 08/06/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 886
⊰ Fragments d'Ombre : 1237
⊰ Multi-compte(s) : Aucun
⊰ Nom de l'Avatar : Anna Silk
⊰ Crédits : KimCass & LostGirlGif
⊰ Couleur Rp : Steelblue
⊰ Origine du Personnage : Chimère Succube
⊰ Citation : « I'm terrified I'll be faking forever »

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the nightmare stalker.

MessageSujet: I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]   Sam 4 Juil - 21:40
I Knew You Were Trouble
Ft. Ainhona J. Amestoy
De l'alcool, beaucoup d'alcool même ainsi qu'une foule à moitié ivre se trouve sous ses yeux. Le Fluid Lounge n'est habituellement pas son terrain de chasse, mais ce soir, Eilidh a décidé de faire une toute petite exception et puis la variété ne fait pas de mal à personne après tout. Elle en a marre des bars dégoûtants qui se trouvent dans les mauvais quartiers. L'ambiance électrisante de cet endroit est plaisant et ça fait différent pour une fois. Pas besoin de parler avec les autres, on danse, on boit et c'est tout ce qu'il faut faire. Dans cet endroit, elle peut se nourrir en plein milieu de la foule sans que personne ne s'en rend jamais compte. Eil a toujours eue un petit penchant pour ces fêtes endiablées dans lesquelles tout est permis. Les hommes et femmes sont souvent ivres et défoncés ce qui facilite les choses encore plus pour elle. Des victimes faciles, jeunes et qui ne sentent pas tout le fond de bouteilles ainsi que la sueur. L'odeur de sueur est toujours là, mais elle est moins désagréable sur ces gens que sur ces autres victimes. L'alcool est aussi bien meilleur dans cet endroit que dans un bar pas cher. Sa bière n'a pas un petit goût d'urine de chat ce qui est plaisant pour une fois. En général, la succube ne boit pas vraiment de bière. Elle préfère de loin le whisky ou la vodka à la limite, mais quand elle vient dans un endroit comme ici, elle se donne la peine de goûter à la bière. Elle ne vaut pas un bon verre de whisky, mais bon c'est mieux que rien.   « Tu ne vas pas commencer à te plaindre surtout avec le buffet ouvert qu'on a devant nous. » Elle grogne et lui répond tout bas alors qu'elle regarde la foule bouger au son de la musique. « Je ne me plains pas. » « Bien entendu et moi je ne suis pas une petite voix dans ta tête... Attend... Mais oui! Je suis une petite voix que tu es la seule à entendre! » Ses poings se serrent. « Une petite voix qui m'emmerde et que j'aimerais bien faire taire. » Elle peut entendre le rire un peu maniaque de la voix pendant quelques secondes avant qu'elle prend la parole à nouveau. « Sans moi tu n'es rien. Alors, arrête de te plaindre et faire la vieille emmerdeuse. Trouvons-nous quelqu'un dans cette appétissante foule pour satisfaire nos besoins. Après, si tu as été gentille, je te laisserai peut-être chialer encore un peu contre moi. » « Alors que tu te fous de ma gueule. » Elle entend le rire de nouveau et soupire. Pas moyen d'avoir la paix deux secondes. « Tu as tout compris! Aller au boulot maintenant! » Elle porte une dernière fois à sa bouche la bouteille de bière qu'elle tient dans sa main avant dans la laisser dans un coin pour rejoindre la foule en mouvement.


Il est difficile de se faire un chemin dans la foule. Ici, tous les corps s'emmêlent les uns dans les autres pour ne faire qu'un ensemble harmonique qui vibre au son de la musique techno. Eilidh n'a jamais beaucoup aimée ce genre de musique. Elle préfère de loin le vieux rock ou encore punk. La musique agressive et réaliste lui plait plus que simplement entendre des bruits qui se succèdent sans vraiment faire un que le final s'harmonise. C'est ça pour elle le techno. Des bruits qu'on tente d'harmoniser sans succès. Très rapidement, la succube se retrouve entre train de danser entre un homme de couleur noir et costaud ainsi qu'une femme rousse aux lèvres pulpeuses. Dans un premier temps, elle se concentre sur l'homme. Elle glisse ses mains sur ses bras et remonte pour les nouer autour de son cou. Elle sent la femme derrière elle qui devient impatiente et vouloir de l'attention de sa part, mais Eil préfère prendre son temps. Elle va la faire attendre encore un tout petit peu. La femme rousse continue de se montrer insistante, mais respecte tout de même qu'Eilidh se concentre sur l'homme. Elle envoie des impulsions à celui-ci par petites doses. Elle peut voir les yeux de sa victime devenir rapidement vitreux et sait qu'elle peut maintenant passer à l'action. Elle l'embrasse et il lui répond avec grand plaisir. Son corps répond au sien alors que la succube prend son énergie vitale. Elle s'arrête avant qu'il ne tombe dans les pommes. Elle ne veut pas le voir s'écrouler sur la piste de danse parmi la foule. Ça va attirer l'attention et elle ne veut surtout pas ça. Une fois que l'homme lui a donné tout ce qu'il pouvait sans perdre conscience, Eilidh le délaisse et se tourne vers la femme. Elle sent l'homme qui chancèle derrière elle et s'accrocher à sa taille. La femme le laisse faire alors qu'elle sourit à la rousse.

Contrairement à sa première victime, Eil y va plus doucement et avec plus de tendresse. Si la rousse veut que les choses soient sauvages, elle va lui en faire part. Pour le moment, elle préfère éviter de la brusquer. Les femmes préfèrent la douceur en général. Eilidh lance son manège encore une nouvelle fois. Les touchés paresseux sur la peau de sa nouvelle victime sont accompagnées de sourire plein de sous-entendu de sa part. La femme tombe dans le piège, comme l'homme avant elle. Après seulement quelques minutes de plus, Eilidh quitte la piste de danse en laissant le duo sourire bêtement derrière elle. La succube a envie d'un autre verre avant de continuer la chasse. Elle grogne à plusieurs reprises quand un autre corps entre en contact avec le sien alors qu'elle tente de se rendre au bar. Elle y est presque quand une femme blonde tombe littéralement contre son corps. Eilidh tend alors les bras pour la rattraper. La femme tombe contre sa poitrine. Elle a été poussée par un duo d'étudiants qui se trouvent à quelques pas. Eilidh se retient d'aller leur en coller une à chacun derrière ce qui leur serre de tête. Mais la femme est plus importante. Elle se penche à son oreille afin de lui parler. « Vous allez bien? Ils ne vous ont pas fait de mal au moins? »  Et pour la première fois, la succube voit le visage de la femme et ... « Ainhona? » « Oh merde... on est mal... »
by Epilucial





When you love someone

You do everything for her, you become someone you never expected... liar, thief, murderer ... You did because you care about this person and live without her was to hard.
CRACKLE BONES


Dernière édition par I. Eilidh A. J.-Nox le Jeu 9 Juil - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ainhona J. Amestoy
the nightmare stalker.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 25/06/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 921
⊰ Multi-compte(s) : Je suis fabriqué en un seul et unique exemplaire
⊰ Nom de l'Avatar : Zoie Palmer
⊰ Crédits : KIMCASS & Tumblr
⊰ Couleur Rp : Cornflower Blue
⊰ Origine du Personnage : Chimère Whisper
⊰ Citation : Il y a deux types de personnes. Celle qui te font perdre ton temps et celles qui te font perdre la notion du temps.

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the nightmare stalker.

MessageSujet: Re: I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]   Dim 5 Juil - 16:28
I KNEW YOU WERE TROUBLE × ft. EILIDH & AINHONA
Ce soir, c'est la  fête. Après avoir passée une longue journée de travail je n'avais qu'une seule envie : faire la tournée des bars ou à défaut en trouver un pour me changer les idées. Ce n'est d'ailleurs pas le choix qui manque ici en ville, il n'y avait pas qu'un seul bar et encore moins une seule boîte de nuit dans tout Toronto. L'underground, le Lot 332, le One Up Lounge, Le Fluid Lounge, le Ciao Wine Bar ainsi que tous les autres. Pour avoir le choix, je l'avais. Ma longue journée de boulot aurait pu avoir eu raison de moi à m'épuiser et j'aurais tout simplement pu rentrer chez moi et laisser tomber sur le lit et rester chez moi. J'aurais dû d'ailleurs, mais lorsque j'avais décidée de sortir, je ne savais pas encore ce qui allait se produire. Un bon bol d'air n'était jamais de trop non plus. C'était ce dont j'avais besoin : un bon bol d'air et un bon verre d'alcool pour accompagner la soirée, ou peut-être plus qu'un, allez donc savoir. En me promenant dans les rues de Toronto, j'en profitais en même temps pour aller me nourrir. Il me suffisait d'attirer la personne visée dans un coin pour rester discret, parce qu'ailleurs ce serait légèrement plus compliqué. J'y passais alors un bon moment avant de reprendre mon chemin.

Mon choix s'était finalement arrêté sur le Fluid Lounge, même si là aussi j'aurais dû choisir un autre bar, un autre club. Combien de probabilité y avait-il pour que je rencontre quelqu'un que je connais et que je n'ai pas vu depuis très longtemps ? Les "chances" étaient très minces. Je n'eus pas de grosses difficultés pour trouver ce club. J'y avais déjà mis les pieds deux ou trois fois depuis mon arrivée à Toronto. Je le connaissais  bien pour en connaitre le chemin, mais assez pour pouvoir passer inaperçu aux yeux de la plupart des clients. Une fois entrée dans les lieux, je m'étais dirigée en plein milieu d'une foule, l'idéal pour passer inaperçu. Non, je n'étais pas là pour me nourrir, dans mon cas ce n'était pas le top pour passer ni vue ni connue. C'est là raison pour laquelle j'avais pris grand soin d'aller me rassasier avant de mettre les deux pieds dans le Fluid Lounge.  Danser en plein milieu de la piste, entourée d'une multitude de gens, ça fait du bien, ça décompresse. C'était ce que j'étais en train de faire actuellement et je prenais un grand plaisir à le faire. Seulement, au bout d'un moment ça devient un peu chiant. Quittant la foule, je quittais par la même occasion la piste de danse pour me rendre au bar. Je me faufilais alors parmi la foule qui se trouvait sur mon chemin.  Après quoi, j'atteignis le bar et demander à ce que l'on me sert un Gin Fizz. C'était sans l'ombre d'un doute ma boisson préférée. C'était d'ailleurs mon premier verre de la soirée pour le moment, mais j'avais comme l'impression que ce ne serait pas le dernier. Après un second verre, je quittais le bar. Je tenais assez bien l'alcool, j'avais encore l'esprit clair et j'avais encore toute ma tête. En voulant rejoindre la piste de danse à nouveau, j'essayais  tant bien que mal de me frayer un passage entre les gens qui allait et venait entre le bar et la piste, justement.

Bien que ma trajectoire soit bonne, trouver un passage au milieu de tout ce beau monde semblait être bien plus compliqué qu'il n'y parait. Au moment où je décidais de passer, j'heurtais sans le vouloir une femme aux longs cheveux bruns. J'étais partie pour m'excuser et la laissée passer lorsque un duo d'étudiant passe par là. Ces derniers n'avaient pas trouvé mieux que de pousser tout le monde, moi y compris, pour passer. Ma trajectoire ce finis sur cette même femme que j'avais heurtée un instant plus tôt. A cet instant-même, j'ignorais encore qui elle était mais j'allais bientôt comprendre que j'aurais mieux fait d'éviter ce moment et ce club. Je me serais bien levée pour aller leur faire comprendre de quel bois je me chauffe, mais c'était inutile. A les voir, ils n'allaient certainement pas écouter et recommencer plus tard. Il  valait mieux donc laisser tomber. La femme en question semblait ce préoccupée de moi et de mon état après cette bousculade. Elle voulait savoir si ça allait. Heureusement, je n'avais rien de casser et j'allais bien.

« Ça va bien merci, rien de casser tout va bien et v... »

A cet instant, mon regard croisa le sien et je réalisais alors sur qui j'étais tombée, autant dans le sens figuré que propre pour le coup. Je crus alors que j'étais en train de rêver ou peut-être même en train de faire un cauchemar. J'étais face à Eilidh et j'avais bien du mal à y croire. Comment était-ce possible ? Comment pouvait-elle être là dans le même club que moi ? Et pire encore, dans la même ville, ici à Toronto. Parce que j'imagine que si  elle est ici au Fluid Lounge, c'est parce qu'elle habite en ville. Depuis combien de temps ne l'avait-je plus vu depuis qu'elle m'avait quittée sans rien dire ? Longtemps, trop longtemps. Sur le coup, je me demandais pourquoi elle avait été si gentille avec moi lorsque je suis tombée sur elle. Je me disais que c'était probablement parce qu'elle n'avait pas vu mon visage puisqu'elle venait de voir à cet instant-même. J'étais légèrement secouée et à cet instant, je ne réfléchissais pas trop à ce que je faisais. J'approchais ma main de son visage. L'envie de lui donner une gifle rien que pour lui faire comprendre comment je me suis  senti lorsqu'elle est partie et que j'aurais aimée avoir au moins une explication était trop forte. J'allais peut-être regrettais mon geste sur le coup, mais si ça peut lui faire comprendre certaines choses.. J'étais en colère contre elle depuis ce temps-là, mais peut-être que les sentiments étaient encore présents, peut-être enfoui bien profondément. Pour finir, je la gifle, pas spécialement fort, mais assez pour lui faire ressentir que j'étais en colère et que j'aurais aimée des explications.

« Qu'est-ce que tu fais ici ? »

Le ton de ma voix était froid. Pour le coup, ce n'était pas spécialement dû à mon caractère naturel. C'était plus parce que je lui en voulais d'avoir pris la fuite sans rien dire il y a plusieurs années. J'aurais préféré éviter de la croiser ici, mais maintenant que c'est fait.. il va falloir faire avec et je pense que nous serions amenées à nous recroiser. Je n'avais plus du tout envie de repartir sur la piste de danse, je préférais encore prendre un autre verre.
code by lizzou × gifs by tumblr


Even if it's complicated, I love her, absolutely.
Pour remplir son cœur il faut trouver quelqu'un dont le cœur est aussi vide que le sien.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
I. Eilidh A. J.-Nox
the nightmare stalker.

avatar

Le paradis des fous, est l'enfer des sages.
⊰ Date d'arrivée à Toronto : 08/06/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 886
⊰ Fragments d'Ombre : 1237
⊰ Multi-compte(s) : Aucun
⊰ Nom de l'Avatar : Anna Silk
⊰ Crédits : KimCass & LostGirlGif
⊰ Couleur Rp : Steelblue
⊰ Origine du Personnage : Chimère Succube
⊰ Citation : « I'm terrified I'll be faking forever »

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the nightmare stalker.

MessageSujet: Re: I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]   Mer 15 Juil - 8:38
I Knew You Were Trouble
Ft. Ainhona J. Amestoy
Eilidh se dit souvent qu'elle doit avoir un mauvais karma parce qu'elle se retrouve souvent dans des situations de merde où elle a un tas de problèmes par la suite. Le pire c'est qu'elle a cette impression que même si elle reste seule dans une pièce vide sans faire un bruit ou dire un mot, il va lui arriver quelques choses de terrible où elle se retrouve responsable de dieu sait quelle connerie encore. La succube râle contre le destin, contre toutes les puissantes qui peuvent exister sur cette fichue planète. Autant elle aime certaines choses dans le monde des humains, autant elle en déteste. Son adaptation a été difficile. Elle s'est tenue loin pendant plusieurs décennies de l'humanité en majorité. Dans un premier temps, elle a agi de la sorte parce que les hommes lui font ressentir un grand dégoût. Elle n'a peut-être plus toute sa tête aujourd'hui, mais elle se souvient parfaitement de plusieurs des horribles choses que ces hommes lui ont fait ou qu'ils lui ont obligé à faire peu de temps après son arrivée. Ce monde est rempli de mauvaises personnes. La succube en a tuée plusieurs, mais comme l'hydre de Lerne des comptes d'Hercule, à chaque tête qui est coupée deux autres repoussent. Donc pour chaque violeur, voleur, meurtrier qu'elle a tuée, deux autres sont apparu. C'est une cause désespérée de vouloir rendre ce monde meilleur dans les yeux de la chimère. C'est la principale raison qui l'a poussée à toujours se tenir bien loin des conflits. Elle sait qu'elle ne peut pas passer sa vie cachée en se faufilant entre les fissures afin de rester dans l'ombre. Cependant, le plus longtemps qu'elle peut rester invisible, plus longtemps elle va rester en vie. Enfin, c'est ce qu'Eil se dit.

C'est un peu pour cette raison qu'elle choisit en général des bars glauques et puants. C'est plus discret d'une certaine manière et les gens qui s'y retrouve font généralement parti dans la catégorie « déchet de la société ». Ainsi, si elle perd le contrôle ou que sa victime fait quelque chose de con finit par faire quelques choses de stupides qui va causer sa mort, Eilidh sait que les chances qu'on tente de les retrouver ou qui vont s'inquiéter de leur sort est plus mince qu'un de ces jeunes qui ont souvent maman et papa qui les attendant à la maison. La maison, Eilidh manque la sienne surtout quand elle pense à sa défunte famille. Heureusement que ses parents sont morts parce qu'elle est certaine qu'elle leur fait honte. Un jour, un vieux pasteur qui l'a surpris en train de vider un vagabond lui a hurlé que sa nature est une honte aux yeux de Dieu. Eilidh a été marqué par ces paroles. Elle se fiche de Dieu, c'est surtout le passage sur sa nature qui lui a fait beaucoup de mal parce qu'elle sait que ce vieux fou a totalement raison quand il a dit ça. « Son Dieu ne l'a pas sauvé contre nous. Oublie ce vieillard fou à lier et fanatique. Concentre toi sur le présent ma vieille. On ne peut pas changer notre passer, mais on peut toujours faire en sorte que notre futur soit moins merdique. Pensées positives, d'accord? » Elle secoue la tête. La succube se fait donner des cours de pensées positives par une voix qui n'existe que dans sa tête. C'est le bouquet et ça prouve aussi à quel point Eil est dérangée. Qui se fait conseiller par une voix intérieure hein? La réponse est parsonne parce que ce genre de choses c'est bon que pour les psychopathes et autres dérangés du ciboulot. « Chérie, j'ai un truc à te dire. On est dans la catégorie psychopathe et dérangé. On est là depuis des années maintenant. J'ai toujours pensée que tu étais au courant. » Pour être au courant, elle est au courant.

Ces pensées sont coupées nettes par la pauvre femme qui se fait bousculer sans aucune retenu par deux jeunes hommes. Si les apparences n'étaient pas si importante, Eil aurait voulu aller leur donner une petite leçon de savoir vivre à ces deux grands dégénérés. Les hommes! tous les mêmes après tout. Puis elle réalise qui est la personne qu'elle tient dans ses bras alors que la femme lui répond qu'elle va bien en la remerciant. Cette voix, la succube la reconnait tout de suite. C'est une voix qu'elle va toujours reconnaître même entre mille autres. Elle est gravée dans sa mémoire depuis des années. La succube est surprise de la revoir. Le monde est vaste et très franchement, Eilidh ne s'est jamais attendue à revoir Ainhona une troisième fois.
Après être partie comme une voleuse il y a presque 15 ans, des retrouvailles entre elles... c'est une très mauvaise idée. Enfin surtout pour la succube. Malheureusement, encore une fois le destin se moque d'elle et la jeune chimère blonde avec qui elle a partagée beaucoup plus qu'avec qui que se soit, se retrouve de nouveau sur son chemin. Elle est figée devant son ex amante et ne sait pas trop quoi faire. Elle va ouvrir la bouche quand soudainement Ain lui donne une gifle. Elle sent la douleur brûler le côté gauche de son visage. Eil pousse un gémissement. Elle voit quelques regards se tourner vers elles. Faut croire que la gifle d'Ain a attirée des curieux. La succube porte une main à sa joue et le frotte. Quand la blonde lui parle à nouveau, sa voix lui donne des frissons. Jamais par le passé la jeune chimère ne lui a parlé avec ce ton. Eilidh sait qu'elle est très en colère contre elle, ce qui est parfaitement compréhensible. Elle avoue que sa manière de la quitter a été franchement blessante et que bon la gifle est méritée. Voyant qu'on les regarde toujours, Eilidh attrape le poignet d'Ainhona.« Allons discuter dans un endroit plus tranquille tu veux. » Elle la traine sans attendre sa réponse dans un endroit plus tranquille. Une fois à l'abri des regards comme des oreilles, elle décide de lui répondre. « Tout d'abord, aille! Ça fait mal! C'est mérité et je suis une garce, mais aille tout de même. Pour en revenir à ta question de plus tôt, il y a deux réponses à ta question. La première est que je suis à Toronto depuis plus ou moins deux mois. La deuxième est que je suis venue pour me nourrir. »
by Epilucial





When you love someone

You do everything for her, you become someone you never expected... liar, thief, murderer ... You did because you care about this person and live without her was to hard.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Ainhona J. Amestoy
the nightmare stalker.

avatar

⊰ Date d'arrivée à Toronto : 25/06/2015
⊰ Nombre de Méfaits : 42
⊰ Fragments d'Ombre : 921
⊰ Multi-compte(s) : Je suis fabriqué en un seul et unique exemplaire
⊰ Nom de l'Avatar : Zoie Palmer
⊰ Crédits : KIMCASS & Tumblr
⊰ Couleur Rp : Cornflower Blue
⊰ Origine du Personnage : Chimère Whisper
⊰ Citation : Il y a deux types de personnes. Celle qui te font perdre ton temps et celles qui te font perdre la notion du temps.

▽ YOUR SOUL.
⊰ Présence sur MU: Présent(e)
⊰ Forces & Faiblesses:


the nightmare stalker.

MessageSujet: Re: I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]   Mer 2 Sep - 17:34
I KNEW YOU WERE TROUBLE × ft. EILIDH & AINHONA
En général, je n'ai pas pour habitude de croiser des gens que je connais et que je n'ai plus depuis plusieurs années. La plupart du temps, je n'avais plus de leur nouvelle. L’Amérique, c'est vaste, le Canada un peu moins, mais dans le fond, il y a assez de ville et de pays pour pouvoir espérer ne pas recroiser certaines personnes. Parfois, je suis contente de revoir certaines personnes ou j'aimerais bien les revoir. En revanche, pour d'autres personnes, c'est une toute autres histoires. C'était en partie pour cela que je suis venue habiter à Toronto quelques années plus tôt, parce que je ne pensais pas jamais recroiser Eilidh. Il faut croire que je me suis trompée et de beaucoup. Je ne sais même pas pourquoi j'ai choisi cette ville plutôt qu'une autre, après tout le Canada ne se limite pas à Toronto et le reste du monde ne se limite pas au Canada non plus. J'ai fait ce choix inconsciemment sans doute. En m'installant ici, j'étais bien loin de savoir que j'allais recroiser mon ex amante. J'étais sérieusement en train de me demander si le destin n'était pas encore une fois et une fois de plus en train de jouer avec moi. Ah, le destin.. que des conneries. Je n'ai vraiment cru à ses choses-là et il faut croire que fait fausse route. Au stade où j'en suis, je me demande si c'est vraiment des conneries ou si cela existe vraiment. Après tout, si Eil était là devant moi aujourd'hui, ce n'était pas le fruit du hasard ou du moins, je préfère croire que cela ne soit pas le cas. Le hasard n'existe pas pour moi de toutes manières. 

Eilidh.. elle est là devant moi et j'avais de la peine à y croire... comme s'il s'agissait d'une illusion. Je ne pouvais pas dire que la revoir ne me faisait pas d'effet, peu importe lequel, parce que ce serait mentir. Son départ m'avait affectée d'une certaine façon. Parfois, quand je n'ai rien à faire, il m'arrive souvent de penser à ce que j'ai fait dans les années antérieures. En plus de cent ans, j'en ai vécut des choses. Des bonnes et des moins bonnes, mais également des mauvaises tout simplement. J'avais voyagé ici, par là et ailleurs, mais à chaque fois que je pense aux années passés, il a forcément Eilidh dedans, la plupart du temps. Ce n'était pas anodin si la succube se retrouver au centre de mes pensées, nous avons vécu et partagé des choses toutes les deux et ces choses étaient loin d'être banale. Je n'ai jamais compris pourquoi elle était partie et encore moins pourquoi elle ne m'avait rien dit. Elle aurait pu au moins me dire pourquoi.. enfin ça c'était ce que j'espérais au fond de moi.

En la voyant devant moi, ma première réaction fut de tout simplement lui donner une gifle. Quand on ne connaît pas toutes l'histoire, on se demande pourquoi une telle acte alors qu'elle vient, entre autres, de m'évitez de tomber autre part. La gifle, c'était pour lui faire comprendre que j'étais en colère contre elle après son départ précipité et sans la moindre explications, il y a  plusieurs années. Quelques curieuses s'étaient visiblement retournées pour voir ce qu'il se passe. Le ton de ma voix était froid. Beaucoup de personnes me dépeigner souvent comme une personne froide. Tout ce que je peux dire, c'est qu'ils n'ont pas raison, mais peut-être pas tord non plus. C'était bien la première fois que je parlais  d'un ton aussi sec et aussi froid à celle qui avait partagé tant de choses avec moi.

Lorsqu'elle parla à nouveau, je n'eus même pas le temps de répondre à sa question qu'elle m'avait déjà saisie le bras pour me tirer dans un coin. Après toutes ses années passés sans elle, j'en ai très problablement oubliée ce que cela faisait d'avoir un contact physique avec elle, peu importe de quelle façon que ce soit, mais l'oublier elle, c'était impossible. En réfléchissant, ma question ma parut bien stupide. Evidemment que je me doutais du pourquoi elle est là, mais sur le coup, la colère que j'éprouve à son égard l'emporte sur le reste et je n'ai pas réfléchit sur ce que je disais.

“Bien sûr que tu l'as méritée, je ne t'ai pas gifler sans raison ! Quelle stupide je fais, évidemment que tu es là pour te nourrir. Je ne m'attendais pas à te revoir.. encore une fois. Il faut croire que le dictons jamais deux sans trois n'est pas de la connerie. Je n'ai pas spécialement envie de rester là, mais.. j'ai des questions qui restent sans réponse et la seule personne capable d'y répondre se trouve justement devant moi.. quelle drôle de coïncidence .. !”
code by lizzou × gifs by tumblr


Even if it's complicated, I love her, absolutely.
Pour remplir son cœur il faut trouver quelqu'un dont le cœur est aussi vide que le sien.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]   
Revenir en haut Aller en bas
 

I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I Knew You Were Trouble [ft Ainhona]
» IF ONLY YOU KNEW...
» NATACHA COLLINS ❋ You knew I was Trouble
» Taylor Swift avait raison à mon sujet '' She knew I were trouble''
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORS . ULTIMA :: Fluid Lounge-